lundi 8 mars 2010

Les orecchiette alla barese de Guillaume Long

(L'assiette était super chaude -je les préchauffe toujours, je déteste manger froid. Surtout: le boeuf grillé, le magret de canard, les oeufs sur le plat et les pâtes -imaginer des carbonara dans des assiettes froides me donne des frissons. J'ai toujours peur que ça fige. C'est pour ça qu'il y a un doigt indiscipliné sur la photo).
J'aurais bien aimé vous parler d'un roman où le suspense est à son comble lorsqu' on servit aux convives une assiette de petit pois frais et qu'ils n'aperçurent qu'une fourchette à deux dents à côté de leur serviette, du rendez-vous compliqué avec ma prof de piano, de ma jupe préférée qui s'est déchirée (celle que P. a aussi!) et de la remplaçante retrouvée, de cette photo dont je ne me remets pas dans Les Cahiers du Cinéma (c'est celui avec le genou de Claire en couverture et Rohmer for ever!) mais il se trouve que j'ai un mini-mémoire à rendre dans dix jours et que je suis plus en retard que le lapin d'Alice (qui m'a l'air bien défigurée dans le Tim Burton).
Il faut donc faire vite. Je vous tairai la chanson de Vincent Delerm que je fredonne sans cesse mais vous ne pouvez pas partir sans prendre connaissance de la recette des orecchiette alla barese que m'a appris à faire Guillaume Long (merci Gracianne de m'avoir parlé de ce blog, G. m'avait offert il y a longtemps une bd de lui que j'adorais). Si vous ne connaissez pas encore A boire et à manger, il n'est pas trop tard pour aller y découvrir le brocolounge, le moulin à ail, les vacances en Italie de Guillaume et ses conseils en matière de poissonnerie. L'addiction est assez rapide!
Pour en revenir à la recette, il s'agit de faire cuire des orecchiette (chères copines qui se reconnaîtront et qui l'auront deviné, les de Cecco sont très bien) et, cinq minutes avant le temps imparti, ajouter dans leur casserole des fleurettes de brocoli (au marché place Saint Germain, outre des anémones superbes et du pain au levain à tomber, vous trouverez du brocoli tendre, frais et local). Pendant ce temps-là, une ou deux gousses d'ail en lamelle dans de la bonne huile d'olive et, hors du feu, quelques anchois à fondre dans la même poêle (pour une personne -G. était dubitatif et m'a désignée testeuse officielle, j'ai mis 5 anchois). Là, les pâtes et le brocoli sont prêts, on les verse dans la poêle, on mélange bien en écrasant un peu le légume puis on ajoute plein de parmesan (ou de pécorino) râpé, deux tours de moulin à poivre et hop, dans une assiette brûlante.
Bon, normalement c'est avec de la cime di rapa, mais déjà qu'il n'y a pas de cheddar au supermarché près de chez moi...
Sinon, vous me diriez quelles sont vos pâtes préférées?

50 Comments:

Blogger Mingoumango (La Mangue) said...

Mais... où sont les demi-heures ?

08 mars, 2010 08:12  
Anonymous arrosoir said...

Les macaronis au beurre, tout simple.

Chez ma grand mère qui les mettait sur son poêle à bois à maintenir au chaud, ils finissaient par devenir craquants et dorés au fond de sa grande marmite en alu...

08 mars, 2010 08:55  
Anonymous Le citron said...

Ces pâtes ont l'air très bonnes, dommage qu'il faille préchauffer les assiettes ;)

08 mars, 2010 10:38  
Anonymous Cromarty said...

Les orecchiette sont des stars pour moi. Quand elles sont dans mon placard, les autres ont vraiment l'air d'actrices de second rang. ^^

08 mars, 2010 10:47  
Blogger Gracianne said...

Moi aussi il m'a donne envie le Guillaume avec ses orechiette (Il est trop fort) - d'autant plus que j'en trouve de temps en temps des cime di rapa - le mieux c'est d'aller faire un tour dans un magasin portugais pour ca, ils l'utilisent aussi. J'ai envie de faire des orechiette aussi - quoique les De cecco soient tres bien, on est d'accord, je suis definitivement convertie.
Les pates? je les aime toutes, et tout le temps. Les dernieres etaient bonnes, vert de blette tombe a l'huile d'olive, gousse d'ail, jambon cru en lanieres, pignons grilles sur spaghetti, parmesan.
Bon courage pour le memoire.

08 mars, 2010 11:00  
Anonymous nat@cha said...

Ma tante les prépare avec des petits piments à la place des anchois ... mais effectivement elle est romaine et pas barese ... du coup j'aime bien les faire comme ça les orechiette ...
Mais mes préférées je pense que ce sont les penne all'arrabiata ... rien que de me dire que les pâtes sont en colère, ça me plait ;-)
(et aussi les spaghetti alle vongole, les buccatini all'amatriciana ... c'est que je suis à moitié italienne quand même et que du coup je fais très attention à l'association pâte-sauce ... les carbo pour moi ce ne sont qu'avec des linguini par exemple).

08 mars, 2010 17:03  
Blogger the_young_dude said...

Ca a l'air délicieux.. Je rentre justement de courses, avec dans mon panier des gnocchis de Cecco (mais peut-être est-il sacrilège de ne pas utiliser d'orechiettes !). Sinon je VEUX connaître le nom du livre aux petits pois !!

08 mars, 2010 18:18  
Anonymous Grand Chef said...

J'adore aussi le blog cité mais je tiens à préciser qu'il existe strictement la même recette page 174 de Ma little Italy (orecchiette piccanti ai broccoli).

Sinon je compatis pour la jupe, c'est ballot, ça, de déchirer son habit, et puis sinon, Léonard* collectionnant les timbres depuis qu'il a lu que ça se faisait dans les années 60, il se joint à moi pour te remercier.

08 mars, 2010 18:46  
Blogger Lylou said...

Une fois j'ai mangé dans un restaurant des pâtes aux trois fromages,elles n'étaient pas trop grasses ,et elles étaient trop bonnes.Sinon j'adore les lasagnes fait-maison avec un petit goût de parmesan,muscade dans la béchamel et des petits champignons dans la sauce tomate à la viande.Pourquoi il était compliqué votre rendez-vous avec votre prof de piano?

08 mars, 2010 20:12  
Anonymous I. said...

Le blog de Guillaume Long est l'un des préférés de mon G. (et j'aime beaucoup aussi; sa série de billets sur la soupe miso m'a fait mourir de rire). Les meilleures pâtes que j'ai jamais mangées, c'était à Naples; elles étaient juste à la tomate, et à tomber par terre ! Depuis, je commande systématiquement des pâtes à la tomate quand j'en ai l'occasion, et je suis systématiquement déçue.... Sinon, ce WE, on a fait les pâtes aux sardines de Loukoum et elles étaient délicieuses. J'espère qu'une fois ton mémoire bouclé nous arriverons à trouver un moment à passer autour d'un thé.

08 mars, 2010 20:13  
Anonymous I. said...

PS: Du cheddar, tu en trouveras normalement sans problème chez Sébastien B. (qui est plus près de chez toi que de chez moi, veinarde ;-)).

08 mars, 2010 20:20  
Blogger julie said...

Jamie dans son livre italien, fait les mêmes mais avec du piment et il fait revenir les tiges de brocolis hachées avec l'ail, les anchois et piments dans beurre + huile d'olive. Après avoir vu ton billet, j'en ai fait ce midi, mais avec des spirales comme les enfants.

08 mars, 2010 20:23  
Blogger reinette said...

ce ne sont pas vraiment des pâtes mais j'aime plus que tout les raviolis frais. Ceux que l'on achètent dans les bonnes épiceries italiennes qui sentent le parmesan. J'aime leur pâte ferme couleur jaune d'oeuf et leur garniture épaisse, fondante et bien relevée...Miam

08 mars, 2010 20:42  
Blogger patoumi said...

Mingou: non mais moi maintenant je dis trente minutes!
Arrosoir: ah, une grande poêle qui a un poêle... J'adore cette idée!
Le citron: en fait avant je les mettais au micro-ondes mais ça fait deux ans que je n'en ai plus du coup, elles se chauffent sur mon four éléctriuqe (oui j'ai deux fours, deux antiquités)
Cromarty: je comprends très bien!
Gracianne: mais il n'y a pas non plus de magasins portugais!:-(
Bon, si je dis que fais des pâtes aux blettes, quelqu'un va faire uen drôle de tête...
Nat@cha: al'arrabiata, j'aime bien aussi!
Pia: c'est un roman aux Editions de l'Herne, avec une couverture jaune et Rose en a parlé aussi!
GC: bah oui j'ai vérifié, Laura elle en fait aussi... ça prouve que c'est une bonne recette, non?
Lylou: l'histoire de la prof de piano est un peu longue, ce sera pour un autre billet!
I.: en fait, je voulais un cheddar assez neutre (pas du Montgomery) pour les scones et là, j'ai été très déçue de mon Monop! Sinon, je sais que ça peut paraître bizarre vue la file d'attente devant SB mais j'ai arrêté d'y aller (je vais chez Bordier), je trouve qu'il affine moins bien son fromage depuis qu'il a ce succès!
Julie: c'était bon?
Reinette: j'ai envie de raviolis!

08 mars, 2010 22:01  
Blogger Mingoumango (La Mangue) said...

Alors, moi je n'aime pas les anchois, et mon poulet, il n'aime pas les brocolis. Et pourtant, on a tous les deux adoré cette recette (faite ce soir, après un détour au Monop' pour prendre une boîte d'anchois et des orecchiette parce que je ne savais plus s'il y en avait encore dans mes placards).
Faut-il une preuve supplémentaire de l'excellence de cette recette ?

08 mars, 2010 22:30  
Blogger Gracianne said...

Mingou, y'a plein de trucs qu'elle pense ne pas aimer, en principe, mais si en fait (ca me donne de l'espoir pour mon propre probleme avec les betteraves).
C'est comme pour les pates au vert de blette, en y pensant ca n'a pas l'air bon, mais je t'assure que meme chez moi j'ai eu droit a un "pas mal".

09 mars, 2010 10:23  
Blogger patoumi said...

Mingou: au Monop près de chez moi, il n'y avait plus qu'un bocal d'anchois et du coup je me suis dis que TOUT LE MONDE était en train de faire les orecchiette alla barese de Guillaume Long!
Gracianne: tu penses à la relation qu'entretient Mingou avec les palourdes peut-être?

09 mars, 2010 11:55  
Anonymous Camille said...

Je voudrais dire plein de choses. Que j'adore ta robe sur la photo, que les De Cecco sont éminemment les meilleures pâtes, que le numéro des Cahiers sur Rohmer est formidable, que j'aimerais trop avoir des nouvelles de la leçon de piano, que le texte est exquis comme d'habitude et que je te souhaite plein courage pour ton mini-mémoire.

09 mars, 2010 14:15  
Anonymous rennett said...

c'est drôle je ne vais plus chez SB non plus ; d'accord pour l'affinage et les prix sont un peu plus élevés que chez les confrères des Halles et je retourne chez Bordier ; je vais juste essayer celui qui s'est agrandi...
a l'arrabiata sont mes préférées et les anchois j'en fais fondre dans toutes mes recettes provençales en particulier pour le lapin en cocotte... hum
je retiens cette recette de pâtes très tentantes

09 mars, 2010 16:01  
Anonymous Guillaume Long said...

Bah hé, merci pour la note !
Ça me fait bien plaisir que vous ayez testé cette recette, et la photo est bien belle : je vous linkerai sûrement très prochainement si vous voulez bien !
Merci !

@ Grand chef : la même recette? C'est bien normal, je suis pas inventeur de recette moi ^^

09 mars, 2010 16:25  
Blogger patoumi said...

Whaouh, Guillaume Long sur mon blog! Je rougis!
Camille: bientôt t'arriveront des nouvelles par d'autres voies!
Rennette: ahhhhh! Du lapin en cocotte! Miam, c'est tout. (il faudra qu'on reparle de toute cette histoire de fromages!)
Guillaume Long: bah en fait, j'aurais aimé dire tout le bien que je pense de votre blog (brocolounge, soupe miso, moulin à ail et tout ça) amis bon, c'est bien que les gens découvrent par eux-mêmes après tout! (parce que j'avais pas du tout le temps d'écrire plus). Un link risque de me faire rougir jusqu'aux orteils mais j'aime bien ça!

09 mars, 2010 19:09  
Blogger ulije said...

Sans hésitation les pâtes fourrées fraiches, pas celles des supers marchés, celles que l'on trouvent dans les vitrines de petits traiteurs italiens, irregulières, parfumés, avec un trait d'huile d'olive, quelques feuilles de basilic et du sel!
Sinon je fais des pates tout le temps, les origines italiennes sans doute, au saumon, à la crème aux champignons et au poulet, à la carbonara, à la bolognaise, en salade l'été...

09 mars, 2010 20:26  
Anonymous clquipopotte said...

Waouhhhh effect ...
CLquipopotte♥♥♥

09 mars, 2010 21:25  
Blogger Lylou said...

Bon j'attends l'histoire de la prof de piano. Aujourd'hui mon prof qui vit à Paris m'a dit qu'il ne veut plus donner de cours à domicile car les élèves ne prennent pas le cours au sérieux et n'aiment pas être critiqué ;-)

09 mars, 2010 23:06  
Blogger patoumi said...

Ulije: demain, je vais chercher des raviolis au traiteur italien!
CL: hum, oui, en effet.
Lylou: mon dieu, c'est plus compliqué que ça quand même. Je crois toutefois qu'un bon prof doit savoir modifier certaines choses sans que cela apparaisse comme une critique... De toute façon, j'aime tellement cet instrument et j'ai tellements ouffert autrefois des cours de violoncelle académiques et débiles que j'aborde le piano avec juste joie et humilité!

10 mars, 2010 00:48  
Blogger Cécile said...

J'aime bien apercevoir ces pans de blouses fleuries, de robes aux imprimés gracieux , aux matières légères et colorées.J'ai une passion pour le noir, souvent relayé par le blanc, ou le gris mais je m'oblige à glisser vers la couleur, que j'aime tant chez les autres.
J'aime beaucoup le blog de G. Long, une telle maîtrise du dessin alliée à de l'humour, voilà un don que j'aurais aimé recevoir par les fées à la naissance...
J'adore les pâtes,(presque) à toutes les sauces.Ne me reste plus qu'à acheter les anchois, je quasiment sûre d'être conquise.
Bon courage pour ce mémoire.

10 mars, 2010 07:57  
Blogger Cécile said...

Juste ceci (car mes yeux tombent dessus):
"j'aborde le piano avec juste joie et humilité". Voilà ce qui me semble être le meilleur des départs et la garantie de plaisir dans l'apprentissage (je parle pour des gens de notre âge, l'état d'esprit d'un enfant est souvent différent, et c'est normal).
Puisses-tu trouver un prof qui te corresponde.Je suis sûre que ça arrivera.

10 mars, 2010 08:03  
Blogger Gracianne said...

Waouh, linkee par Guillaume Long :)

Non, je pensais aux champignons en fait. Et puis aux cheesecakes sauf ceux au citron. Et puis...

10 mars, 2010 08:49  
Anonymous M the Bee said...

Cet hiver une amie m'a cuisiné des pâtes à la crème et au citron: des zestes de citron revenus au beurre quelques minutes, auxquels on ajoute 50cl de crème fleurette, on laisse épaissir à feu très doux 10 mn - le temps de cuisson des spaghetti - avec du sel et du poivre et on mange avec du parmesan. J'ai fait des variantes avec champignons, st jacques, persil... je crois que c'est une bonne base...

10 mars, 2010 16:52  
Anonymous clotilde said...

C'est inespéré, j'ai justement quelques tiges de cime di rappa sous la main, ainsi que des bons anchois et du parmesan. Au menu ce soir, donc ! Euh, pas d'orecchiette par contre. Je prendrai des buccoli mais on ne le dira à personne.

Et moi non plus, je ne conçois pas de manger des pâtes sans préchauffer leur contenant : je les sers dans des bols larges et peu profonds dans lesquels je verse un peu d'eau bouillante pendant que les pâte cuisent.

10 mars, 2010 18:01  
Blogger patoumi said...

Cécile: tous tes bons voeux me font chaud au coeur! Pour les couleurs, autrefois j'en portais beacoup (veste rouge, jupe bleu pétrole, tennis rouge et bleu, jupe très rose, marinière violette...) et puis depuis quelques années, c'était le chnagment radical (noir, gris dans toutes ses déclinaisons, bleu marine...) et puis ça a changé de nouveau et je crois que je m'aime mieux en couleurs!
Gracianne: ah oui, là je la reconnais bien!
M the Bee: les pâtes au citron font partie de mes préférées... Ils faudrait vraiment que je fasse une série là-dessus!
Clotilde: alors c'est incroyable, je chauffe aussi les assiettes à l'eau bouillante depuis deux jours (le vieux four électrique me faisait les gros yeux tous les jours)! J'espère que les pâtes te plairont (qu'est-ce que tu prends come bons anchois?)

10 mars, 2010 20:56  
Anonymous clotilde said...

Un succès, cette recette, merci pour la découverte !

Avec les cime di rappa, je pense qu'on peut se contenter de les ajouter 3 minutes avant la fin de la cuisson des pâtes, parce que ça cuit très vite, en fait -- plus vite que le broccoli je pense.

Pour les anchois, je les ai achetés à la boutique parisienne La Tête dans les Olives, dont l'excellente sélection de produits siciliens vaut le détour. C'est aussi de là que viennent mes buccoli !

10 mars, 2010 22:06  
Blogger l'oeuf qui chante said...

Je n'aime ni brocolis, ni anchois (et pourtant, je ne pense pas être difficile, mais c'est mal tombé...). En tout cas, merci pour cette jolie découverte qu'est Guillaume Long. Pour les pâtes, je les aime toutes (difficile de renier mes racines), mais j'avoue avoir un faible pour les pâtes farcies, surtout les lasagnes de ma grand-mère. Ma mère me raconte souvent avec émotion le délice qu'étaient les gnocchis faites maison de mon arrière grand-mère, je regrette de ne jamais avoir pu y goûter...
Sinon, je voulais déjà te le dire la dernière fois, tu as de très jolies mains :)

11 mars, 2010 00:20  
Blogger enflammee said...

La classe linkée par Long ;)

Je me demande si on peut l'adapter avec des fanes de radis...

J'adore les pâtes...
Les pâtes à la puttanesca, à l'ail et au piment, aux boulettes (comme dans la Belle et...), à la poutargue mais surtout surtout des coquillettes au beurre ou avec le jus du poulet rôti.

Sinon il arrive à m'épater en préparant des ravioli au blette, farci à la courge butternut, sirop d'érable et noix, sauce au foie gras.

11 mars, 2010 10:39  
Blogger Marie said...

hummm elles m'ont l'air très savoureuses ces pâtes !
Je viens de pleurer toutes les larmes de mon corps devant les nuits de la pleine lune (je ne sais pas pourquoi ce film me chamboule autant !!) !
Et sinon je reviens d'Oslo et promis c'était très bien !

12 mars, 2010 22:43  
Anonymous Anonyme said...

Ben moi j'aime bien aller chez Bordier... pour le coeur de neufchatel miiiiiiiam et toutes les bonnes choses et puis aussi parce que le vendeur parle tellement bien de ses fromages; la jolie fromagerie pour l'instant je ne suis passée que devant.
Je dois aller au Monop, je vais voir où en est le stock d'anchois :-) et pour les pâtes ma foi ... oh que c'est bon ... les pâtes aux cèpes de la cantina mia par exemple ou les pâte sà la langouste miam bis.
Hors sujet mais je sors de ma salle de sport et à chaque fois ca me fait le même effet 1 heure pour perdre à peine 250 calories (c'set marqué sur la machine) je bug sur les gourmandises et me promets de manger light pour conserver les effets, pfffff...
sinon as-tu été voir une éducation à l'arvor? je me tâte
bonne osirée à toi
atlante

13 mars, 2010 18:02  
Anonymous rennette said...

triste nouvelle : le thé au fourneau est fermé car l'immeuble s'enfonce... évacuation par la mairie... les propriétaires du lieu sont dans la peine !

13 mars, 2010 19:27  
Blogger patoumi said...

Clotilde: j'avais vu un article sur La tête dans les olives dans EAT et puis après, tout le monde en a parlé et ça me tient un peu à la distance... Contente que les pâtes t'ont plu, vive Guillaume Long!
L'oeuf qui chante: merci pour mes mains que je trouve si ordinaires! Sinon pour les pâtes tu as vu l'expérience de Mingou? Ca pourrait te convaincre!
Enflammée: ah les pâtes aux boulettes... Peut-être mes préférées... Vous me direz si vous essayez avec les fanes de radis?
Marie: je n'ai aucun doute sur le fait que des vacances à Oslo peuvent être chouettes! Les nuits de la pleine lune est le seul Rohmer que je n'ai pas vu, je vais remédier à ça dès demain je crois (à moins que le mémoire ne soit pas d'accord), je sais que c'est un film qu'adore Jeanne Balibar.
Atlante: oui, définitivement, Bordier, c'est le mieux (aujourd'hui j'ai pris du saint-nectaire, du reblochon et une tomme, tous délicieux)!
Rennette: je suis triste! Et j'ai peur d'acheter un appartement ancien dans le centre que je ne pourrais pourtant jamais quittier. Après le mémoire la semaine prochaine, je serai à nouveau libre comme l'air...

14 mars, 2010 01:57  
Anonymous clotilde said...

Je pense voir tout à fait ce que tu veux dire sur l'over-couverture presse, et moi-même j'ai mis du temps avant de me décider à y aller.

Ce n'est pas la boutique qui changera ta vie (et je ne conseille pas vraiment la formule table d'hôte que je trouve un peu chère pour la prestation), mais le fait est qu'on y vend des produits de très bonne qualité, qui ne se trouvent pas sous le pied d'un cheval ailleurs à Paris, et qui ne coûtent pas un bras. (Deux expressions imagées dans une seule phrase, j'assume.)

14 mars, 2010 12:39  
Blogger patoumi said...

Clotilde: je te trouve très lucide même si tu n'y vas pas avec le dos de la cuiller :-)

14 mars, 2010 12:47  
Anonymous Camille said...

J'ai eu le droit à un "c'était bon", essai concluant. Recette de pâte adoptée, vive GL.

(ah, et puis mes pâtes préférées, c'est les nouilles maison de ma grand-mère alsacienne (mais mon arrière grand-mère italienne, qui a eu l'occasion de les goûter, leur trouvait un goût familier) - un des points essentiels, c'est de trouver la bonne portion de nouilles qui seront grillées sans cuisson préalable dans un peu de beurre ou de saindoux)

14 mars, 2010 13:42  
Anonymous rose said...

Je me rappelle bien de cette scène des petits pois... J'ai mangé cette semaine en Italie des spaghetti tout simples à l'ail et au persil qui étaient délicieux... J'aime bien aussi les pâtes au citron mais je n'en fais jamais (une recette ?).

15 mars, 2010 14:39  
Anonymous Grand Chef said...

Ah mais je sais que personne n'invente rien, c'était juste pour dire que normalement tu connaissais la recette avant vu que tu as le livre de Laura Zavan, j'en suis sûr, étant donné que je l'ai acheté à cause de toi (ok, grâce à). Mais j'admets qu'il arrive même à me donner envie de chercher comment on dit "radis noir" en allemand!

Sinon mes pâtes préférées, j'avais pas répondu: évidemment, ce sont celle que fait ma femme; à savoir de l'ail émincé et des petits piments secs revenus dans de l'huile d'olive, on fait revenir juste le temps que ça colore légèrement et on jette le tout sur des spaghetti chaudes encore et on râpe une tonne de Parmesan dessus. Un truc d'italiens.

15 mars, 2010 15:32  
Blogger patoumi said...

Camille: les racines sont précieuses (jamais mangé de saindoux de ma vie!)
Rose: je ne peux m'empêcher de penser à ce passage quand il y a des petits pois (risi et bisi par exemple) au menu!
GC: ça doit arracher tous ces piments!

16 mars, 2010 19:20  
Anonymous Grand Chef said...

Nous mangeons extrêmement pimenté, effectivement; il y a toujours du harissa ou du piment de Cayenne en poudre sur la table et des piments frais taillés en dés dans nos vinaigrettes. Comme quoi les blogs de cuisine ne révèlent pas tant que ça sur les goûts de ses auteurs!

(et sinon y a des pâtes aux brocolis prévues au dîner de ce soir, étonnant, non?!)

16 mars, 2010 20:03  
Anonymous Colin said...

Les pâtes noires à l'encre de seiche. Indubitablement.

16 mars, 2010 22:09  
Blogger l'oeuf qui chante said...

Oui, c'est vrai que l'expérience de Mingou me donne envie de tenter le coup ! Et puis, depuis peu, j'ai envie de goûter de nouvelles choses, alors pourquoi ne pas regoûter des choses que je ne pense pas aimer ? Qui sait, je me trompe peut-être...

17 mars, 2010 13:18  
Anonymous agatzebluz said...

J'aime bien les pâtes longues qui ont un peu de consistance sous la dent : linguini, mafaldine et bucatini
Ma recette favorite, la matriciana.

c'est vrai que ce blog est excellent !!

17 mars, 2010 13:35  
Blogger Cécile said...

La recette ci-dessus a régalé trois générations assises à la même table ce soir, je me devais donc de te remercier pour le partage.
Bon courage pour la soutenance!
A très vite....

20 mars, 2010 21:07  
Blogger patoumi said...

GC: est-ce que c'était à la hauteur des attentes?
Colin: ah oui j'aime bien aussi!
L'oeuf qui chante: en fait ça n'a ni goût de brocoli, ni goût d'anchois...
Agatzebluz: comme G. qui adore les pâtes qui ont de la mâche!
Cécile: cette nouvelle me ravit! A très vite...

22 mars, 2010 15:54  

Enregistrer un commentaire

<< Home