dimanche 10 août 2008

La tarte au citron de Marguerite D.

On arrive à rire devant Annie Hall en VF, ou pas.
On aime tremper ses tartines beurrées dans son chocolat, ou pas.
On supporte l'eau chlorée de la piscine (et son pédiluve et son bonnet de bain et les types qui font les malins en faisant beaucoup de bruit), ou pas.
On aime les grasses matinées, ou pas.
On aimes les chaussures compensées, ou pas.
On aime les longs voyages en train, ou pas.
On aime boire un verre de lait frais la nuit, ou pas.
On aime manger devant la télé, ou pas.
On a envie de se marier, ou pas.
On se lave les cheveux tous les jours, ou pas.
On aime le thé au lait, ou pas.
On aime dormir avec son chien, ou pas.
On aime les sacs à dos, ou pas.
On aime les nappes à carreaux, ou pas.
On met du riz dans les tomates farcies, ou pas.
On fête son anniversaire à grand bruit, ou pas.
On a un peignoir de bain, ou pas.
On mange de la dinde rôtie à Noël, ou pas.
On préfère les mouchoirs en tissus, ou pas.
On arrive à avoir plusieurs meilleurs amis, ou pas.
On aime l'omelette baveuse, ou pas.
On aime les aventures des supers héros, ou pas.
On aime les mots croisés, ou pas.
On met du sucre sur les petits-suisses, ou pas.
On préfère dormir sur le dos, ou pas.
On mange du pop corn au cinéma, ou pas.
On aime Marguerite Duras, sa langue, ses couples fous, ses histoires d'amour violentes pleines de larmes, de silences et de sang, ses plages désertes et son goût pour les pavés brûlants de Rome en été, ou pas. Mais si l'on aime la tarte au citron alors on aimera sa version, simple et bonne, griffonée sur un coin de papier et trouvée dans un livre rare, dégoté par G. dans de mystérieux endroits dont il a le secret.

La tarte au citron de Marguerite Duras
Sa pâte brisée
-200g de farine
-100g de beurre demi sel bien froid en lamelles
-5 cuillères à soupe d'eau glacée

Sa crème au citron
-2 oeufs
-le zeste et le jus d'un citron bio
-75g de sucre (sur son petit papier, il est noté 225g. Ca fait beaucoup quand même, non?)
-40g de beurre doux en petits morceaux

Pour la pâte, mêler la farine et le beurre demi sel en un sable fin. Ajouter l'eau glacée et rassembler rapidement en une boule que vous laissez une heure au frigo.
Au bout de ce temps, étaler la pâte, foncer le moule, faire cuire à blanc avec des haricots secs pendant un quart d'heure à 180° puis retirer les haricots et poursuivre un peu la cuisson, les bords sont à peine dorés.
Réserver.
Pour la crème, rassembler tous les ingrédients dans une petite casserole à fond épais.
Poser la casserole sur un feu très doux et laisser patiemment épaissir en mélangeant doucement et constamment.
Laisser refroidir avant de garnir le fond de tarte.
Meilleur bien froid.

26 Comments:

Blogger Mingoumango (La Mangue) said...

Mais toi... qu'est-ce que tu aimes ?

Ce n'est pas que je sois une grande fan des sacs à dos, mais c'est tout de même bien pratique quand on a une tonne d'affaires à transporter tous les jours, genre un ordinateur portable avec son chargeur, beaucoup de papier, sa lunchbox, etc. D'ailleurs, on me surnomme parfois l'escargot, car je donne l'impression de transporter ma maison sur le dos ;-)

Les seuls mots de M.D. qui m'aient vraiment touchés sont ceux de L'homme atlantique. J'avoue que j'ai un peu de mal avec le reste...

10 août, 2008 21:20  
Blogger Mingoumango (La Mangue) said...

Sinon... tu crois que c'est mal de se laver les cheveux tous les jours ?

10 août, 2008 21:24  
Anonymous marion said...

je viens d'acheter un barrage contre le pacifique, mon premier MD (tiens ? j'ai les mêmes initiales :D)
j'ai pas beaucoup de "ou pas" ... c'est normal docteur ? ^_^
et mon catcha anti spam aujourd'hui c'est "epirgwete" :) rigolo non ?
mais j'aime la tarte au citron, ça oui

10 août, 2008 21:44  
Blogger Mingoumango (La Mangue) said...

"touchéE" ! Quelle horreur cette faute d'accord :-(

10 août, 2008 21:54  
Blogger patoumi said...

Oh Mingou, je crois que tu sais très bien ce que j'aime qui compte (cette tournure n'est sans doute pas correcte, pardon)! Pour les quelques détails, malgré les recommandations maternelles, je me lave les cheveux tous les soirs et je dors alors qu'ils sont encore mouillés sinon le lendemain c'est très moche. Et il paraît que cet hiver, c'est le grand retour du sac à dos!
Marion, j'aime bien celui-là, Le barrage et j'attends avec impatience la version ciné de Rithy Pahn, avec Isabelle Huppert. J'ai pas fait le compte mais je crois que j'ai plus de "ou pas" aussi. Je crois qu'on est super graves... ou pas!

10 août, 2008 22:02  
Blogger Gwen said...

Publié par le fils, retiré de la vente par l'héritier des droits... Livre rare, en effet... J'ai toujours regretté, moi, de ne pas l'avoir acheté avant que ces hommes se disputent pour savoir qui des deux lècherait le plat... ou pas...

10 août, 2008 22:52  
Anonymous Lisanka said...

Chui pas grande fan de MD mais j'adore la tarte au citron et moi aussi, je m'endors les cheveux mouillés car j'ai la flemme de les sécher. .... Ou pas... tout compte fait

11 août, 2008 08:02  
Blogger les chéchés said...

j'aime déjà te lire, sourire parce que je n'aime pas la piscine, ses pédiluves glacés, le bonnet qui arrache les cheveux et que j'ai bravé tout cela pour supporter la chaleur d'hier...
et sourire en rêvant que M. duras est le prochain livre qui m'attend après V. woolf... et que j'aurais un immense plaisir à le déguster avec une part de tarte parce que des fois, on aime lire en mangeant, non?...

et G. a bien belles adresses, ce livre a l'air sublime!

11 août, 2008 08:27  
Blogger loukoum°°° said...

Moi aussi j'ai largement plus de "ou pas"... mais là où il n'y a pas de "ou pas", c'est que j'aime te lire, et j'aime la tarte au citron... ah ça oui!

11 août, 2008 08:36  
Anonymous Grand Chef said...

Ah ben ça fait du bien de rentrer de vacances!

Justement, en contournant Rennes dont la rocade est vraiment très mal foutue, on se demandait dans la voiture ce qu'on allait cuisiner en premier en rentrant, maintenant j'ai une idée.

(pour l'anecdote, sachez que je me lave également les cheveux tous les jours, contrairement à ma femme, qui, s'il elle a eu le courage de sortir le séchoir et le lisseur, économise ses cheveux artificiellement raides pour au moins deux jours, et si d'aventure elle s'endort cheveux mouillés, nous assistons au réveil à un spectacle des plus apocalyptiques d'un point de vue capillaire, eu égard au nombre élevé de boucles sauvages qui envahissent l'espace privilégié de son oreiller, ce qui reste très drôle pour l'observateur facétieux).

11 août, 2008 10:07  
Blogger Flo said...

Et bien je crois, et ce n'est pas peu dire je te l'assure, que je viens de trouver la recette qui me fera enfin faire de la tarte au citron, merci !

11 août, 2008 11:06  
Blogger Saperlipopote ! said...

la tarte au citron ! c'est LA tarte que je préfère : pour dire j'ai testé toutes les tartes au citron des pâtisserie de Tours afin d'établir mon palmarès.. et j'ai trouvé une perle !
je m'y essaie peu souvent, tiens c'est une idée d'ailleurs.
sinon ton G. est toujurs aussi extraordinaire et perso je n'en ai point....

11 août, 2008 11:41  
Blogger Gracianne said...

Moi c'est tous les deux jours, les cheveux, au cas ou ca interesse quelqu'un ;)
J'aime bien un barrage contre le pacifique aussi, je crois que c'est celui qui m'a le plus touchee. Et la tarte au citron, bien sur.

11 août, 2008 14:30  
Blogger Elvira said...

Je suis une de ces espèces d'allumées qui aiment Marguerite D. sans honte et sans reproches. Ses livres ont forgé mon adolescence et ouvert mes sens sur des ailleurs méconnus. J'ai lu sa bio par Laure Adler et j'ai découvert qu'elle était aussi une fine cuisinière, au point que sa maison était toujours pleine de joyeux pique-assiettes qui l'aimaient surtout pour sa fameuse soupe poireaux-pommes de terre ou ses rables de lapin. Et je connais ce livre rare, miraculeusement traduit et édité au Portugal. :-)

Décidément, toi et moi, même si on ne se connaît pas... ;-)

Bises.

11 août, 2008 15:11  
Blogger Vanessa said...

Hum... elle semble bien appétissante...et donne envie de lire du Duras...au fait, une très belle lecture que ce livre sur la cuisine juive...une vraie mine d'or pour les recettes, les anecdotes, la culture et tout le reste... http://iam-like-iam.blogspot.com/2008/04/milles-et-une-cuisines-juives-et-salade.html

11 août, 2008 16:00  
Blogger patoumi said...

Gwen: merci pour ce commentaire délicieux et inspiré
Lisanka: moi j'ai pas de sèche cheveux alors la question ne se pose pas!
Les chéchés: moi je n'arrive qu'à écouter la radio en mangeant
Loukoum: mais comment ne pas aimer la tarte au citron?
Grand chef: ahhhhh! Vous êtes rentrés. Bon, moi je conduis pas alors la rocade, je me rends pas bien compte. J'espère que tout le monde va bien et a de beaux cheveux.
Flo: ne n'est pas la meilleure tarte au citron du monde mais elle a un goût rustique que j'aime bien.
Gracianne: je vois que la question capillaire a beaucoup de succès!
Elvira: ah là là, tu me rends nostalgique de mes vacances au Portugal!
Vanessa: une mine, tu l'as dit!

11 août, 2008 22:40  
Anonymous eva said...

Bien sûr, je suis allée compter moi aussi mais "ou pas". Ils sont aussi un peu plus nombreux alors, je me sens rassurée mais bien entendu il s'agit de sa voir lesquels !
De Duras, je suis attachée à L'Amant, à Des journées entières dans les arbres et à La Maladie de la mort.
Ce sont des livres que j'ai offerts également beaucoup offerts. Quand on aime, on a (souvent) envie de partager.

12 août, 2008 07:21  
Anonymous Aurore said...

Ahhhh M.D...

Je jetterai bien un oeil dans ce petit livre!

J'avoue que l'association de cette grande dame avec la cuisine m'évoque deux saveurs : celle des tomates au maigre des Petits chevaux de Tarquinia et celle du saumon de Moderato Cantabile (pour celui-là, description délectable mais immonde).

Mais s'il fallait un plat pour la représenter, je crois qu'il s'agirait d'un dessert alcoolique au parfum de Magnolia...

Merci pour ce billet, j'essaierai sûrement la tarte!

12 août, 2008 16:07  
Anonymous gourmeline said...

ah patoumi ravie de te lire; j'aime la tarte au citron mais je n'ai jamais lu de marguerite duras, la honte ! je file chez le libraire. que me recommandes-tu ?
bises a bientôt

13 août, 2008 10:10  
Blogger patoumi said...

Eva: :°)
Aurore: et les pâtes alla vongole peut-être? (je sais plus c'est dans quoi)
Gourmeline: Mais non c'est pas la honte! Sans réfléchir, les premiers qui me viennent: Moderato cantabile, L'amant, Dix heures et demi du soir en été, Les petits chevux de Tarquinia, Un barrage contre le Pacifique.

13 août, 2008 13:07  
Blogger lena sous le figuier said...

Cette tarte aux citrons ira très bien avec la soupe aux poireaux façon M.D que je cuisine ainsi depuis que je l'ai lue il y a des années... c'est un peu dingue non?
Les j'aime/j'aime pas, c'est rassurant quelque part...on se sent moins seule...

13 août, 2008 15:46  
Blogger Flo Bretzel said...

Et on ne rajouterais pas une petite couche de meringue sur la tarte de Marguerite?

14 août, 2008 21:21  
Anonymous ulije said...

"les baisers sur le corps font pleurer. on dirait qu'ils consolent" (l'amant)c'est pour ça sans doute que j'aime marguerite Duras, plus que la tarte au citron. Je passe et repasse (et rerepasse) depuis des mois sur ton blog, que j'adore lire, sans me manifester alors voilà c'est chose faite.

15 août, 2008 13:48  
Anonymous 7tourvercors said...

On aime le concept du post-it, ou pas.
On commence un blog, ou pas.
On aime les livres de bibliothèque, ou pas.
On en a assez de mai 68, ou pas.
On aimerai prendre des cours d'hébreu à la rentrée, ou pas.
On écrit dans des petits carnets, ou pas.

On aime les nœuds, ou pas.
On aime l'Oulipo, ou pas.

On se lave les cheveux sans régularité.
On apprécie déjà cette tarte.

Quant à Marguerite, il faudrait la lire pour trancher la question du "ou pas".

15 août, 2008 18:01  
Anonymous 7tourvercors said...

On aime autant ses alibis que ses lubies.

15 août, 2008 18:03  
Blogger patoumi said...

Lena: cet hiver, j'essaierai la soupe!
Flo Bretzel: le problème, c'est qu'on aime la meringue... ou pas :-)
Ulije: cette citation me donne envie de le relire. Merci!
Emilie A.: je t'embrasse et pense à toi.

18 août, 2008 00:28  

Enregistrer un commentaire

<< Home