vendredi 22 janvier 2010

Mais on préfère les yeux baissés -des pancakes à la ricotta-

Sur le trottoir après le cinéma, on ne savait pas très bien comment se quitter.
La nuit, dans son appartement, on dormait sur un matelas posé à terre, je restais éveillée, j'apprenais le rythme de son souffle.
Dans la voiture, je n'osais pas dire que j'aimais bien Barbara; on écoutait de l'Opéra.
Il aimait bien le fait que je retrousse mes jeans sur mes vieilles Converse, j'aimais bien lui emprunter ses cardigans gris.
Je faisais semblant de maîtriser parfaitement les théories de Deleuze, lui récitait par coeur Le cimetière marin.
Difficile d'en dire davantage, sans trahir des secrets. Tous ces matins d'hiver, quand je glisse sur la pointe des pieds sur le parquet glacé en veillant à ne pas le réveiller, je repense aux débuts, quand on gardait les yeux baissés sur le trottoir après le cinéma.
****
Enthousiasmée par le fait qu'on puisse citer Schrödinger dans une chanson où l'on parle aussi de mayonnaise, de cinéma français, de piano, de revers à deux mains, de Proust, de Freud et de Lacan, je me suis précipitée sur ce disque pourtant si joli, station balnéaire perverse en couverture. J'ai écouté assise en tailleur sur le canapé et je me suis brûlée les lèvres avec mon thé, parce que finalement je n'aime pas tellement Arnaud Fleurent-Didier (je crois que je partais aussi avec un a priori positif à cause de la joliesse d'une photo dans les Inrocks qui est un magazine que je ne lirai sans doute plus jamais mais ce serait trop long à expliquer). Il y a des choses délicates et belles (comme la dernière chanson du disque notamment) mais quand je n'écoute pas VD, je préfère écouter ça. Et vous, vous écoutez quoi en ce moment?
****
Dans la voiture le soir, je ne sais pas toujours répondre aux questions qu'on me pose et parfois, c'est tellement humiliant que j'ai l'impression d'être revenue en hypokhâgne (j'y suis restée peu de temps, je crois que je voulais juste voir comment c'était. J'ai vu la chambre à l'internat qu'il fallait partager avec trois autres filles, il y en avait une qui adorait le foot, j'ai vu le bizutage dans le préau, le moment où on m'a posé une question de géographie très calée après m'avoir questionnée sur mon poids, j'ai vu les petits-déjeuners pressés au réfectoire, quand on n'a pas dormi à cause de la dissert de philo, j'ai vu aussi les briquettes de lait que ma mère avait entassées sur mes étagères et que j'avais poussées pour faire rentrer tous les livres, j'ai vu la file d'attente au bout du couloir pour accèder au poste téléphonique, j'ai vu des gens très intelligents et d'autres absolument vains).
****
J'ai trouvé un excellent moyen de résister aux moments de découragement entre deux patients, c'est très simple, je garde dans le tiroir d'un bureau une tablette de super bon chocolat. Aujourd'hui c'était du noir 70% à l'épine-vinette, cette petite baie rouge acidulée dont en Perse l'on fait des plats délicieux. Merci à la charmante expéditrice qui se reconnaîtra.
****
Faciles, délicieux et légers, les pancakes à la ricotta de Rose Bakery se servent chauds au petit-déjeuner avec du sirop d'érable et des fruits frais (ne me demandez-pas pourquoi alors sur la photo il s'agit d'un yaourt, les blogs de cuisine sont faits de mystères qui en fait ne sont que des prétextes).
Il faut d'une part mélanger 200g de ricotta avec 190mL de lait et quatre jaunes d'oeuf et d'autre part 150g de farine avec une cuillère à café de levure. On ajoute le premier mélange au second et on incorpore doucement.
On bat quatre blancs d'oeuf en neige et on les ajoute délicatement.
On fait cuire les pancakes dans un peu de beurre chaud.
On les déguste en évoquant d'autres petits-déjeuners, en bord de mer ou dans des châteaux glacés, sous les cocotiers ou dans des salons de thé chics, dans un hôtel vénitien le souvenir des petits croissants très sucrés, au Sri Lanka, il y avait du honey and curd et de l'ananas frais.

52 Comments:

Anonymous La Nouille said...

L'histoire est trop jolie - et pour les avoirs déjà fait : ils sont délicieux!

22 janvier, 2010 01:25  
Blogger Mingoumango (La Mangue) said...

En ce moment, j'écoute surtout Heart Skipped a Beat (The XX), You are the Blood (Sufjan Stevens), Hero (Regina Spektor), 15 septembre (Benjamin B.), Le courage des oiseaux (Dominique A.), et je découvre Soap & Skin.
Mes oreilles sont pleines de musique :-)

22 janvier, 2010 09:15  
Blogger croukougnouche said...

Quand tu racontes ton passage en hypokhâgne , je revois ma frêle et frémissante S., ma douce fille qui y est restée un an avec succès, mais elle aussi , l'internat, les affres au téléphone et toute cette pression
permanente, le manque de sommeil..
passionnée d'esthétique, elle a bifurqué l'année suivante vers les Beaux arts...
Les pancakes, je n'ai pas encore fait, je suis plutôt blinis!

22 janvier, 2010 09:23  
Anonymous Grand Chef said...

Nous avons eu un coup de foudre pour Vampire Weekend, qui nous fait danser avec les enfants ("c'est la fête!" crie Joyeuse* en se dandinant). Et les joggeurs du dimanche de Miossec, question de nostalgie parce que c'est pas facile de jogger dans la neige. Et de la musique baroque (avec des solos de trompette, pour encourager Léonard*). Et Django Reinhardt, mais ça c'est toujours.

Sinon, je suis d'accord, voter Bayrou, c'est tue l'amour, franchement... (quoique le passage sur les noirs qui sentent, même pour dénoncer, c'est dur à fredonner)

22 janvier, 2010 09:54  
Anonymous 7ilfutuntempsoùBayrouc'étaitsexy said...

Liberty de la robe / blouse bien joli.
Pancakes - faits le week-end dernier - délicieux.
Phoenix - dans un tout autre style -, Karen O, Benjamin B. (je passe soigneusement Brandt Rhapsodie, en ai pleuré sur le coup) et juste quelques titres d'IRM.
Ai longtemps cru qu'Angoulème était en Belgique. Moment de solitude intense. Même sans prépa.
Ici le trottoir était une voiture. Discussions sans fin en bas de la maison. Pluie sur le pare-brise.
T'embrasse.

22 janvier, 2010 10:34  
Blogger chickenbird said...

Comme je vous comprends pour Les Inrocks. J'ai ça aussi (en plus fort encore)avec Télérama.

A/C

22 janvier, 2010 12:01  
Blogger Gracianne said...

En ce moment j'ecoute la bande son de Natalia. Et ca fait du bien.
A la maison ca saute allegrement des Pixies a Bowie, de AC/DC a Billie Holiday, d'Anis a John Lee Hooker, des Presidents of united States of America aux Creedence. Un peu de tout et de n'importe quoi. Mais j'ecouterais bien un morceau de Mozart pour changer. Et rien contre ce genie de Gainsbourg non plus, tu penses!
Merci pour la musique et la delicatesse.

22 janvier, 2010 12:47  
Blogger patoumi said...

La nouille: ah, j'aime bien ce pseudo, et le nom de ton blog!
Mingou: je suis très nulle en musique, j'y connais rien, juste monsieur A. et monsieur B. que j'écoute beaucoup mais le premier disque surtout.
Croukougnouche: les souvenirs de prépa sont des choses qui se partagent lors de repas réjouissants où l'on mange surtout de bons fromages.
GC: ah ouais, j'ai eu un énorme retour à la réalité après cet interview et en plus, ça me rappelle un peu quelqu'un quand il dit "je suis au cinéma et y'a une fille qui me plaît" (et donc je la suis et je cite plein de noms de rues parisiennes). Bref.
EA: commentaire parfait, comme d'hab (mais j'ai jamais trouvé Bayrou parfait). J'écoute Phoenix aussi.
Chickenbird: ah oui, Télérama, j'aime plus non plus.
Gracianne: Serge m'a toujours épatée (enfin jusqu'aux années 80). J'espère que tu vas bien.

22 janvier, 2010 13:37  
Anonymous Le citron said...

Ton récit me rappelle que même si "nos" débuts ont passés depuis bien longtemps, je m'habille souvent dans le noir, après avoir passée la nuit sur un matelas pneumatique.
Si seulement ma poêle pouvait cuire d'aussi délicieux pancakes...

22 janvier, 2010 13:41  
Anonymous Marion said...

Je conserve cette recette de pancakes dans un coin de ma tête, ça me dit bien ;)

22 janvier, 2010 15:56  
Blogger Cécile said...

J'ai reçu ce matin le CD d'A. Fleurent-Didier. Je m'en faisais une joie, vais-je à mon tour être déçue?
Le Télérama de cette semaine rend hommage à Rohmer, cela ne te réconciliera vraisemblablement pas avec cet hebdomadaire mais si l'article t'intéresse, je veux bien te l'envoyer.
Je ne compte pas les fois où, en hypokhâgne et en khâgne, je me suis sentie ignorante. Pas terrible pour la confiance et l'estime de soi ce genre d'"école"...Des années plus tard, mon regard sur les choses (et les gens) a bien changé. Heureusement.
Les pancakes à la ricotta sont une valeur sûre. Ceux-là ne nous ont jamais déçus en tous cas.

22 janvier, 2010 16:17  
Anonymous arrosoir said...

merci pour les feuilles mortes et pour la recette de pan cakes, ainsi pour les souvenirs d'internat qui m'évoquent les miens entourée de danseuses (la technique pour garde la ligne n'est pas très jolie) et de basketteuses...les hypokhâgnes m'ont marqué moins qu'elles ! mais c'était un monde à part de plus ...

22 janvier, 2010 16:47  
Blogger Estelle said...

J'adore ces pancakes aussi, je les avais fait pour ma mere pour la fete des meres il y a quelques annees :) Bon alors c'est quoi cette histoire de ne plus lire les Inrocks ?! C'est quand meme eux qui m'ont fait decouvrir Vincent Delerm (que j'ai re-ecoute), hihi !!

22 janvier, 2010 19:46  
Blogger Vanessa said...

Quel plaisir de lire ce billet si délicat et émouvant. J'ai même le coeur serré en pensant au moment où il fallait se quitter. Merci d'avoir partagé ces moments précieux avec nous. En ce moment j'écoute le dernier Charlotte Gainsbourg après avoir écouté cette chanson avec Beck tout le temps à Paris . Sinon, je ne m'y connais pas très bien et je me rebatte plutôt sur mes albums préférés dont Emiliana Torrini, Nylon, Biolay, Keren Ann, Leonard Cohen. Cette chanson de Gainsbourg est vraiment un de mes préférés. Oh, et j'ai hâte d'essayer tes pancakes!

22 janvier, 2010 20:21  
Anonymous Laurence said...

Quel joli billet...

En ce moment, j'ecoute de la bossa nova qui me donne l'impression d'etre en vacances(http://www.youtube.com/watch?v=g6w3a2v_50U)...., de vieilles chansons peruviennes de Chabuca Granda, Chopin, encore et toujours... et un peu de Benares, le dernier CD jazz-musique indienne d'Erik Truffaz.

Laurence

22 janvier, 2010 21:29  
Blogger patoumi said...

Merci pour tous ces commentaires enthousiastes! (j'ai eu du mal à écrire ce billet)
Le citron: s'habiller dans le noir en silence c'est tout un art!
Marion: ils sont vraiment rapides et délicieux. Si j'avais une modification, ce serait peut-être d'enlever un jaune d'oeuf.
Cécile: en fait, je crois que j'aimerais bien que tu m'envoies l'article, comme ça j'aurai ton adresse... Tu me diras ce que tu as pensé du disque, la dernière chanson est très belle mais sinon... j'aime pas trop quand il chante dans les aigus...
Sinon, c'est vrai que la prépa arive vraient à un âge où l'on très malléable et perméable et c'est souvent rassurant de voir les gens quand les années ont passé.
Arrosoir: c'est vari qu'on apprend beaucoup dans ces mondes à part...
Estelle: ben en fait, je trouve que justement ils ne parlent pas assez de Vincent Delerm dans les Inrocks^^ Non c'est pas ça, c'est juste qu'au fil des numéros, même si j'aime bien les articles politiques, je suis souvent en désaccord avec le reste et le numéro de fin d'année et sa couverture moche et bête m'a exaspérée (j'avoue que je m'étais réabonnée l'an dernier parce que le cadeau qui allait avec c'était un Lomography!)
Vanessa: ces pancakes snt si faciles qu'on ne s'attend presque pas à ce qu'ils soient si bons!
Laurence: Chopin! moi je l'écoute à travers Pollini, et vous?

22 janvier, 2010 22:13  
Anonymous rennette said...

en ce moment ce qui passe à la maison c'est le dernier Alexandre Tharaud/Chopin, Krishna Das un américain yogie et toujours mon cher Léonard même si à chaque écoute j'ai le blues et la chair de poule... patoumi je t'ai écrit...

23 janvier, 2010 10:54  
Blogger the_young_dude said...

Pff, j'avais un post de retard. Entre les tartes marron-choco et les pancakes, mon coeur balance.
C'est incroyable tout ce qu'on peut faire avec de la ricotta.. les fritattas au saumon, par exemple, un délice...

23 janvier, 2010 14:38  
Blogger Heloquent said...

En ce moment, j'adore Crystalized (the XX), Hometown Glory d'Adele une jeune anglaise de 20 ans à la voix incroyable, puissante et un peu cassée en même temps, je réécoute Dandy de Souchon ou La vie Théodore ou J'aimais mieux quand c'était toi car il parle de Granville, mon port d'attache quand je quitte la vie parisienne, Ann Clarke, The Sisters of Mercy (mes jeunes années !),U2 toujours, et aussi la chanson de Prévert que j'adore, par Gainsbourg ou par The Silencers (à découvrir).
Mon Ipod est très éclectique !
Je vais essayer les pancakes, et les enfants te béniront de donner de si bonnes idées à leur maman !

23 janvier, 2010 18:13  
Blogger Marie said...

j'aime beaucoup ta photo ! et surtout le tissu de ta robe (c'est une robe?)

En ce moment, j'écoute du vieux, j'aime beaucoup le rock des années 70, démodé mais tellement bien !

Je reviens du congrès de l'encéphale, je t'ai peut-être vue mais je ne suis pas sûre, je n'ai pas osé demander...
(Tu n'as peut être pas reçu mon mail!)

Tes pancakes ont l'air divins et ils seront encore meilleurs après une grasse matinée demain !

23 janvier, 2010 19:12  
Anonymous Valérie said...

Délicieuse ricotta qui se marie très bien avec beaucoup d'ingrédients … bon dimanche gourmand

24 janvier, 2010 12:50  
Anonymous Lullabyz said...

Mmmm je note cette recette pour un prochain dimanche matin...

24 janvier, 2010 13:49  
Blogger patoumi said...

Rennette: vous m'avez écrit... je vais surveiller ma boîte aux lettres alors! Moi aussi j'écoute Cohen, j'aime bien les premiers disque surtout.
Pia: j'attends la recette des frittatas alors!
Heloquent: Dandy! J'aime bien aussi, et aussi sur le dernier disque de Souchon, celle où il parle des trains et d'un coeur brûlant. J'espère que les enfants apprécieront les pancakes!
Marie: je n'ai encore rien reçu! Je me demande ce que ma boîte mail a contre toi. Ce n'était pas moi à l'Encéphale, je n'y suis jamais allée. Ca t'a plu? Pour la photo, c'est une blouse achetée au rayon enfant...
Valérie: bon dimanche gourmand à toi aussi! Le mien commence bien parce que j'ai fait la fouace de Loukoum°°°...
Lullabyz: oui, oui c'est parfait pour un dimanche matin, et en plus tu peux préparer la pâte la veille!

24 janvier, 2010 14:00  
Anonymous Anonyme said...

Merci pour ce joli post; ici on écoute mélody gardot, muse, émilie simon (en vue du concert ce soir au liberté yes!), da silva,... oh j'allais oublié gérard dalton (mais tu ne dois pas encore connaître je suppose ;-)

et je fredonne aussi des jolies chansons d'un spectacle musical dans lequel je joue (http://ensemble-chamade.fr/)

ces pancakes ont l'air divin

pour te lire j'ai laissé mon jules en tête à tête avec des homards, il me les prépare "à l'américaine", si c'est pas beau !

wait and see...

bon dimanche
atlante

24 janvier, 2010 14:03  
Blogger ulije said...

Je ne peux pas dire que j'ai les mêmes souvenirs du début que toi, avec lui je n'ai pas baissé les yeux, mais seulement avec lui.
Le livre de rose bakery est super, toutes les recette que j'ai essayé sont délicieuses, mention spéciale pour les scones avec de la gelée de thé mariage frères. Les pancakes les plus merveilleux que j'ai mangé étaientt à la ricotta, aux citrons et myrtilles et c'était à New York, un souvenir merveilleux!

24 janvier, 2010 17:34  
Anonymous Lullabyz said...

Anonyme > J'ai vu Emilie Simon au Casino de Paris le week-end dernier, j'ignorais qu'elle venait à Rennes!! Son style a beaucoup changé depuis son album précédent, sa voix notamment...

Patoumi > Je rentre du cinéma (le Gaumont, trop cher... mais il passe des films en VO et j'avais une place à 6€), je me suis également interrogée "où manger un dimanche soir à Rennes?", mais bon de toute façon j'étais toute seule donc je suis rentrée me faire des crêpes...!

24 janvier, 2010 19:46  
Anonymous Poivre de Kampot said...

ah souvenirs de voyages.. c'est bon.

25 janvier, 2010 13:27  
Anonymous Anonyme said...

compte-rendus...

Concert très chouette, j'ai des flashs bleu électriques, des sons venus d'ailleurs, une voix cristalline dans la tête, sans oublier l'image de la belle somptueuse tenue et coiffure ...wouah..

les homards étaient très réussis, à tenter je crois (la recette ne venait pas d'un blog mais du site mar**ton)

atlante
bon début de semaine patoumi, lullabyz (qu'as-tu été voir?) and co!

25 janvier, 2010 13:28  
Anonymous 7etj'aioubliédetedireaussi said...

Ah oui, j'ai oublié de te dire qu'il y avait aussi "Tweet Tweet" (absolument génial - du genre à danser dans la pièce seule, en faisant de l'air-clarinette - très rare !) et bien sur les chats persans - et tu sais bien pourquoi.
Des bises of course.
Mil

25 janvier, 2010 14:56  
Anonymous Lullabyz said...

Anonyme >
J'aime beaucoup les tenues d'Emilie Simon à Paris, à Paris elle portait une veste dorée à épaulettes et était coiffée à la japonaise, avec un gros chignon orné d'un grande fleur noire sur la tête et deux mèches de chaque côté du visage, cette fille est joliiie!
Je suis allée voir "Mr Nobody", je n'étais pas du tout dedans, j'ai trouvé le film décousu, nombriliste, long, ennuyeux... :(
Sinon les crêpes étaient bonnes. ^^

25 janvier, 2010 22:31  
Blogger Marie said...

oh mince alors...
Alors je t'en reverrai un très bientôt!

25 janvier, 2010 22:36  
Blogger patoumi said...

Oh mais il y a un mini forum rennais qui commence!
Atlante: J'ai vu Souchon il y a longtemps dans cette salle qui me fait un peu peur (froid) mais peut-être que ça a changé. Sinon j'ai plein de trucs à faire: regarder le site de ton spactacle, me rensaigner sur Gérard Dalton et préciser mon idée du homard à l'américaine!
Ulije: il y a une recette dans The kitchen diaries de Nigel Slater de pancakes ricotta-myrtilles qui a l'air terrible (ils ont l'air bien moelleux et épais), je vais essayer!
Lullabyz: bon, je vais faire un billet sur "Où manger le dimanche soir à Rennes?" Ca devrait être assez rapide :-(
Poivre de Kampot: le poivre de chez moi! Celui que ma maman met sur ses travers de porc au caramel!
Atlante bis: ça avait l'air chouette! Moi aussi je veux savoir ce qu'est allée voir Lullabyz (moi j'étais à la séance de 20h30 pour A serious man à l'Arvor)
Mil (charmant): je vais regarder tout de suite pour tweet tweet. Et sinon: est-ce que tu vas à Paris bientôt?

25 janvier, 2010 22:37  
Blogger patoumi said...

Bon ben, j'ai écrit trop lentement, et je pose des questions inutiles...
Marie: oui oui, si tu veux bien, réécris!

25 janvier, 2010 22:38  
Anonymous Anonyme said...

Chopin : en ce moment, j'ecoute et reecoute le (recent) CD d'A. Reyes, un pianiste uruguayen, et passe en boucle les sonates, que j'avais moins l'habitude d'ecouter avant...J'aime beaucoup cette interpretation.
A bientot,
Laurence

26 janvier, 2010 02:23  
Anonymous Vanessa said...

j'adore... l'histoire qui forcément fait ressurgir les douces et pas si lointaines réminiscences de mes débuts à moi...
et puis l'évocation de la prépa, à la fois trés différente de la mienne (a priori ) et en même temps proche. J'ai tenu 2 ans, j'ai appris qu'on pouvait dormir peu et s'éveiller à pléthore de connaissances sans forcément subir de pression ( j'ai eu de la chance, pas de bizutage, et une ambiance studieuse mais bon enfant... )
ce billet m'a rendue nostalgique alors j'ai réécouté "Fashion Nugget" de Cake, un album vers lequel je reviens inlassablement depuis 10 ans.
Merci Patoumi !

26 janvier, 2010 09:04  
Blogger croukougnouche said...

juste un petit coucou pour te remercier pour la recette marrons-chocolat ,que j'ai adorée et mise en ligne chez moi avec renvoi chez toi!!
juste un détail: ne penses-tu pas qu'au lieu de la ganache , une simple couche de chocolat fondu ,(sans crème) et redevenu croquant en refroidissant serait préférable car
je trouve que peut-être , le goût du chocolat prend trop d'ampleur par rapport à la saveur du marron..
et qu'ainsi, on aurait un contraste entre croquant et onctueux??

26 janvier, 2010 14:16  
Blogger (les chéchés) said...

on ose à peine déranger cette discution rennaise pour dire combien la blouse est jolie ( et que l'on a été déçue, aussi, de l'album d'A. F.D.) mais que les pancakes, eux ont été délicieux.
(écoute charlotte, sinon -une chanson m'hypnotise- en boucle. barbara aussi.)

26 janvier, 2010 18:04  
Blogger Tutim said...

waouh quel billet !
pour répondre à ta question, moi j'écoute VD. J arrive pas à passer à autre chose.

27 janvier, 2010 21:08  
Blogger l'oeuf qui chante said...

J'ai lu ce billet dès que tu l'as écrit, je l'ai trouvé très beau, j'ai aimé tous ces jolis détails (la pointe des pieds, la fringale de chocolat, l'hypokhâgne...), et ça m'a fait penser à plein de choses à dire, mais j'ai peur d'en dire trop...
En tout cas, je crois que je vais craquer pour le livre Rose Bakery et sinon, en ce moment j'écoute le dernier CD de Vampire Weekend, des BO (Karen O pour "Where the wild things are" et Alexi Murdoch pour "Away we go"), tout Elliott Smith, Tété (les débuts) et Seu Jorge. Et Bob Dylan, toujours (mais les débuts aussi).

28 janvier, 2010 00:14  
Blogger patoumi said...

Laurence: merci, j'aime bien découvrir de nouveaux interprètes de Chopin, moi qui ne jure que par Pollini!
Vanessa: parfois, il y a des périodes où je n'écoute que des disques d'il y a dix ans(genre allez, Radiohead en boucle), évidemment ça arrive moins souvent à cause e VD mais j'aime bien la sensation particulière que ça procure.
Croukougnouche: tout à fait! Il y a trop de ganache, je le disais dans le billet, je pense que même juste quelques pépites de choco dans la crème au marron suffiraient!
Les chéchés: il y a quelqu'un qui m'a dit qu'en fait le disque d'AFD était bien après plusieurs écoutes (et elle m'a dit aussiq ue mon blog était tout pourri, mais bon)
Tutim: en ce moment j'écoute en boucle la chanson "Les piqûres d'araignée" (j'aime bien quand il dit "Comme à cetrtaines heures les jeunes filles..."
L'oeuf qui chante: c'est un très beau livre!

29 janvier, 2010 19:40  
Blogger Cécile said...

Eh bien en ce qui me concerne, même après plusieurs écoutes, l'émotion n'y est toujours pas...Pas grave, ce sont des choses qui arrivent, un peu comme des rendez-vous manqués.Cela dit,le contraire existe aussi, comme le dit cette personne: après notre discussion, je me suis replongée ds BB et me réconcilie doucement avec cet album. Rien à voir quand même avec l'enthousiasme/ l'émotion/le bonheur que peut me procurer certaines fois la musique.
C'est intéressant de voir ce que chacun(e) écoute: on se retrouve, on découvre, on est surpris, on applaudit, on rouspète en silence mais on se réjouit surtout de voir que la musique fait autant partie de nos vies et que chacun a la sienne.

30 janvier, 2010 09:33  
Anonymous LaureVR said...

C'est la première fois que je laisse un commentaire... Et pourtant, lors du questionnaire sur Rennes, Paris, Strasbourg et leurs 3 habitantes, j'ai bien failli. Ce sont les 3 blogs que je lis régulièrement mais jusqu'ici je ne cuisinais que l'Alsacienne.

Aujourd'hui j'ai tenté les pancakes à la ricotta. C'était délicieux. Même si j'ai oublié de mettre le maple sirup sur la table! Une bonne excuse pour en refaire...

L.

31 janvier, 2010 18:05  
Blogger patoumi said...

Cécile: tu as tout dit! Je vais l'acheter alors, l'labum de BB (son portrait lu au lit est très touchant, merci)
Laure: et ben je rougis de te savoir ici!

31 janvier, 2010 23:43  
Anonymous bellelurette said...

En ce moment j'aime et j'écoute Yoyoyo Acapulco, Smog (Rock Bottom Riser) et Tindersticks.
Merci pour ce très beau billet.

01 février, 2010 09:40  
Blogger (les chéchés) said...

oh! alors on ne pourrait pas s'entendre avec ce quelqu'un...
faut-il redire que je trouve ton blog très beau -tant les recettes que les mots.
prends soin de toi (et des pensées pour la prochaine découverte de strasbourg)

02 février, 2010 13:20  
Blogger patoumi said...

Belle lurette: j'adore ce nom "Yoyoyo Acapulco"!
Les chéchés: ce quelqu'un n'était effectivement pas spécialement aimable!

02 février, 2010 17:32  
Anonymous Anonyme said...

coucou patoumi
penses-tu que l'on puisse préparer la pâte à pancake la veille pour le lendemain? merci et bon we!
atlante

13 février, 2010 16:58  
Blogger patoumi said...

Atlante: oui oui je pense que ça marche très bien!

13 février, 2010 20:59  
Anonymous Anonyme said...

coucou juste pour te dire que j'ai tout préparé hier matin de bonne heure de bonne humeur et que c'était bien agréable jules et ma poupette étaient ravis! bonne semaine atlante

15 février, 2010 22:12  
Anonymous Anonyme said...

ah au fait, samedi midi, jules rentre des courses avec ses mains derrière le dos et là ... le CD de BB, un petit cadeau pour rien et surtout pas pour la st valentin, sympa non? plutôt superbe en fait ! atlante

15 février, 2010 22:14  
Blogger patoumi said...

Atlante: pancakes + BB = chouette week end!

16 février, 2010 23:38  
Blogger Hélène (Cannes) said...

Le ton est toujours aussi plaisant, par ici ... Un excellent prélude à la journée qui commence ... Je me régale -virtuellement-, d'une crêpette avant de partir retrouver mes patients ...
Bises et bonne journée
Hélène

17 février, 2010 08:24  

Enregistrer un commentaire

<< Home