lundi 12 janvier 2009

Indice de structure -le cake à la marmelade d'orange de Nigel-

Même si je vais voir madame C. deux fois par semaine, j'ai en ce moment quelques obsessions qui sont: des collants à côtes, les haïkus de Simone (et notamment celui sur la quiche), le flan pâtissier, une reprise de Joe Dassin, un film au titre mystérieux, un mini mémoire que je dois rendre pourtant sans urgence, une robe avec un noeud devant, des mitaines, le sandwich au cochon laqué de ma maman (il n'y a qu'elle pour le faire comme ça: d'abord elle fait cuire pendant des heures un beau morceau d'échine qui aura mariné dans un mélange dont elle a le secret. La cuisson lente et douce confère à la chair un moelleux délicieux protégé par une surface croustillante. Sa seule évocation m'émeut. Elle y découpe des tranches un peu épaisses qu'elle redécoupe en lanières. Elle prend de la très bonne baguette fraîche, sans fioriture (je veux dire, pas un truc "à l'ancienne", une vraie baguette à la mie blanche, comme quand on était petit et qu'on n'avait pas le choix), elle l'ouvre en deux, elle tartine avec modération de la sauce hoi sin et elle étale aussi un peu de sriracha. Après, elle intercale dans un joyeux désordre les lanières de cochon, des carottes râpées marinées -c'est sucré et acidulé à la fois. C'est surtout très frais et croquant-, des fins tronçons de concombre et, si elle en a sous la main, quelques brins de ciboulette. C'est, je crois, mon sandwich préféré. La dernière fois que j'en ai croqué un, c'était il y a un mois environ, avant un concert dans une ville minuscule à côté de celle de mes parents. Ils nous avaient préparé un pique-nique, avec les fameux sandwiches, des madeleines au caramel au beurre salé -qui semblent être la nouvelle obsession de ma maman. Je crois qu'elle trouve ça terriblement exotique-, et des clémentines -avec des feuilles-)).
Je pense beaucoup aussi aux bols Margrethe, à du thé vert au yuzu, à un coussin avec une poule dessus (rien ne va plus), à une fille qui portait un pull noir avec une broche pompon, à une phrase de La Princesse de Clèves, à un supplément de magazine un peu chic pour lequel j'ai fait en vain le tour des marchands de journaux de Rennes (sauf celui de la rue Vasselot parce qu'un jour ils nous ont mis dehors sous prétexte qu'on portait un sweat à capuche -c'était un dimanche matin-)
Je pense beaucoup moins à la pâtisserie qu'à une lointaine époque où je m'endormais sur des images de mini cheesecakes faisant la ronde, mais j'aime bien feuilleter au lit le journal de Nigel et, un soir très froid, j'ai jeté mon dévolu sur un cake à la marmelade d'orange qui s'est révélé délicieux avec du yaourt à la vanille maison (j'aime beaucoup ma petite yaourtière vintage que G. a su choisir avec goût).

Le cake à la marmelade d'orange de Nigel Slater
Pour un moule à cake standard

-170g de beurre salé bien mou
-3 oeufs légèrement battus
-140g de sucre roux
-une orange non traitée
-190g de farine
-un sachet de levure
-2,5 cuillères à soupe bombées de marmelade d'orange

Fouetter ensemble le beurre et le sucre.
Ajouter progressivement les oeufs en mélangeant bien puis la marmelade et les zestes de l'orange.
Verser la farine puis la levure et bien homogénéiser la pâte avant de verser la moitié du jus que vous aurez obtenu en pressant l'orange.
Bien mélanger avant de verser dans le moule à cake beurré et enfourner une trentaine de minutes dans un four préchauffé à 180° (vérifier la cuisson avec un cure-dent).

23 Comments:

Anonymous Lilou said...

Ah! prem's! ça ne m'arrive pas souvent! Bon, je voulais te remercier pour ton message sur mon blog et te dire que la recette du cake à la marmelade d'orange m'éveille les papilles à...minuit 42 exactement! Il ne va pas être simple d'y remédier à cette heure tardive... En tous cas je serais ravie qu'on puisse se rencontrer si tu passes un jour par Bordeaux, fais moi signe! ;)

12 janvier, 2009 00:46  
Anonymous MaRong said...

Mmm, voilà un cake qui inaugurera très bien le four que je viens d'acheter, surtout depuis que j'ai trouvé du beurre salé dans mon pays! Il ne reste plus que la marmelade...
Merci pour ce très beau blog qui m'offre des pauses toutes douces au travail.

12 janvier, 2009 07:33  
Blogger les chéchés said...

les petits mots de simone...
(j'aime beaucoup aussi)
reste à trouver une bonne marmelade d'orange, pour que l'hiver reste une douceur jusque dans nos petits déjeuners...

12 janvier, 2009 08:44  
Anonymous Mirabelle said...

le cake à la marmelade à l'air délicieux mais à choisir, j'opte plutôt pour le sandwich de ta maman qui doit être à se damner!

12 janvier, 2009 09:00  
Anonymous menus propos said...

Mais... en voilà une bonne idée de gâteau à la marmelade d'oranges (je viens d'en faire).

12 janvier, 2009 09:54  
Blogger Rosa's Yummy Yums said...

Un cake bien délicieux et plaisant!

Bises,

Rosa

12 janvier, 2009 10:40  
Anonymous Lisanka said...

Ce cake me plait énormément, je suis également dans ma période confiture d'orange mais plutôt sous forme de délicieuses nonnettes!
Je pense bien à toi, j'espère que tu vas bien et que la vie suit son cours!
Bisous
Lisanka

12 janvier, 2009 10:55  
Blogger Cléo said...

"De l'influence des rayons gamma..." est un film fabuleux - j'ai eu l'occasion de le voir il y a peu au Chapeau Rouge, petit cinéma de Quimper dont le nom me ravit aussi...Vas, cours, vole le voir.

12 janvier, 2009 15:15  
Blogger Léna said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

12 janvier, 2009 15:19  
Blogger Léna said...

Moi, ça ne me dérange pas de ne pas être la première. Je suis en train de préparer un exposé sur l'esthétique industrielle en 1953, et j'ai beaucoup aimé faire une pause pour voir et écouter Philippe et Vincent chantonner (presque) la fleur aux dents. Il manque ici des cinémas où les films sont en V.O, des boulangeries où les viennoiseries ne sont pas à base de fleur d'oranger et de crème patissière.
Il parait qu'il fait très froid en ce moment, j'éspère que vous allez bien Patoumi.

A bientôt !

12 janvier, 2009 15:21  
Anonymous Natalia said...

Le sandwich au cochon laqué me mets encore plus l'eau à la bouche que le cake de Nigel, vois-tu... mais j'ai bien compris que là, on touche à un secret de famille ;-)))

12 janvier, 2009 15:41  
Anonymous Guilaine said...

moi je suis très intriguée par le titre de ce film qui m'est inconnu... J'aimerais bien le voir mais à Paris, il ne se donne pas en salle. Voilà un site web qui présente très largement le film et ses réalisateurs...
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=44670
Oui tout cela est bien intriguant. Bravo pour la pépite Patoumi...

13 janvier, 2009 16:21  
Blogger Gracianne said...

Chere Patoumi,
peut-on avoir l'adresse de ta maman pour qu'elles nous donne en direct la recette complete du sandwich au cochon laque?
Tu n'as pas le droit de nous transmettre tes obsessions d'une facon aussi legere.
Bisous, et tres bonne annee, remplie d'obsessions gourmandes.

14 janvier, 2009 13:35  
Anonymous Camille said...

Dans mes trésors, il y a une vieille cassette de Joe Dassin, dont je connais toutes les chansons par coeur. J'aime bien le fredonner parfois, en faisant la cuisine.
Cette vidéo, visionnée avec quelque appréhension, m'a ravie, par la retenue, la pudeur des chanteurs (surtout K.).

14 janvier, 2009 14:27  
Blogger loukoum°°° said...

Pas d'autre solution que de me ranger du côté de Natalia et Gracianne... une telle description sans la recette ensuite c'est pas humain ;)
je serais capable de faire circuler une pétition auprès des fan de la cuisine de ta maman "Patoumi on veut la recette! Patoumi on veut la recette!"

14 janvier, 2009 14:57  
Blogger Stephanie (Philadelphie) said...

Ah, les sandwichs "vietnamiens"...
:-)
Bisous, Patoumi !

15 janvier, 2009 21:28  
Blogger Mingoumango (La Mangue) said...

Crevette m'avait vivement conseillé le visionnage de ce film...
Je signe tout de suite la pétition lancée par Loukoum°°° !

16 janvier, 2009 00:05  
Blogger Saperlipopote ! said...

alors voilà, je ne peux pas te proposer un haïhu laqué, ni une reprise de Simone, encore moins un collant de chez Joe Dassin.
Par contre je peux te souhaiter une belle année 2009 et à venir pour une fête à Tours le 31 de ce mois.
je sais que tu n es pas à côté mais l'invit' est lancée et comme ça tu pourra dire que tu t'es fait un Tours de Rennes qui ne fait même pas mal !...
des bises

16 janvier, 2009 17:07  
Blogger patoumi said...

Lilou: je n'y manquerais pas! Je suis sûre que tu aurais es endroits à me faire découvrir (parce que je vais toujours à Mollat, à la machine à lire, au CAPC, chez Un monde little et... c'est tout!)
MaRong: ah, un nouveau four... Quelle chance!
Les chéchés: il faut savoir tirer parti de ces longues journées grises et froides.
Mirabelle: bon j'avoue, je préfère le sandwich!
Menus Propos, Rosa: mais le cake est en effet très bon, il a un parfum très subtil.Lisanka: ah les nonnettes! J'aime bien aussi;
Cléo: toujours d ebon conseil, comme d'hab. J'y suis allée mercredi soir et j'ai adoré.
Léna: surtout fais moi signe si tu reviens par ici!
Natalia, Loukoum, Gracianne, La mangue: le meiux, ce serait que je vous fasse goûter!
Stéphanie: ah, tu vois ce que je veux dire!...
Saperlipopote: quelle dommage que le 31 je sois ailleurs! Meilleurs voeux en tout cas!

17 janvier, 2009 00:30  
Blogger Mingoumango (La Mangue) said...

Oué ! :-)))

(Merci d'avoir converti les mesures de la recette, j'avais la flemme de le faire...)

17 janvier, 2009 19:15  
Anonymous Natalia said...

Ah oui alors, on VEUT GOÛTER... à quand le prochain pique-nique spécial cochon laqué ??

18 janvier, 2009 21:41  
Blogger Gracianne said...

Bob, ben, je m'inscris :)

20 janvier, 2009 14:23  
Blogger patoumi said...

Camille: la retenue et la grâce ensemble, c'est chouette.
Gracianne, mingou, Natalia: alors vous venez quand?

20 janvier, 2009 23:23  

Enregistrer un commentaire

<< Home