samedi 18 octobre 2008

Albertine, probablement -les embellies d'automne-

J'ai lu les dernières pages de La VME, debout dans le bus à côté d'une jeune fille qui portait des ballerines argentées. J'ai trouvé ça splendide (Perec, pas les ballerines), ça m'a remplie d'une joie immense et j'ai passé le reste du trajet à regarder les nuages s'étirer dans le ciel pâle en rêvassant à des vies que je n'avais pas vécues.
La veille, entre deux factures et une pub annonçant l'arrivée d'une pizza de cow boy (ne valant certainement celle-là) chez un livreur indépendant, il y avait dans la boîte aux lettres un paquet épais et tendre où s'alignaient tant de jolis timbres que j'ai eu une pensée émue pour l'employé de poste qui y avait apposé les tampons réglementaires. L'expéditrice est une fille charmante qui écrit tellement bien que je peux relire certains de ses billets cent vingt mille fois avec le même plaisir. J'aurais voulu la serrer fort. Le livre a l'air vraiment chouette.


Mercredi midi, j'étais gracieusement invitée à déjeuner avec les patients qui participent à la culinothérapie (j'aime beaucoup le principe. Peut-être que la sortie de ce livre vous aura-t-elle échappé? J'ai bien ri en tout cas). Je crois qu'ils étaient vraiment contents de me montrer ce qu'ils savaient faire. Il y avait de la tarte à l'oignon et du gâteau de riz au caramel que j'ai dégusté avec plaisir tant il était offert gaiement (avec quand même un peu d'appréhension. J'ai bien senti cinq paires d'yeux inquiets me scruter pendant que j'enfournais la première cuillerée) parce qu'en fait, en temps ordinaire, il faut me supplier à genoux et en larmes pour que j'accepte de goûter du riz sucré (j'ai un problème avec ça. Pour moi le riz, c'est bien chaud avec du saumon grillé, de la sauce nuoc mam et de la mangue râpée ou avec des travers de cochon laqué ou sauté avec des légumes et de la saucisse chinoise ou avec de la sauce maggi et des oeufs au plat coulants -qui a frémis d'horreur?- ou mouillé par le jus du poulet rôti ou s'affaissant sous le curry crémeux que ma maman m'a appris à faire (il est terrible! Parfumé au cumbava, à la citronnelle et au curcuma, avec des légumes et de la lotte) et puis la paëlla et puis le risotto... Si je peux l'envisager sucré c'est seulement un peu vinaigré pour finir en sushi) même si la teurgoule que j'ai aperçue un jour au marché de Trouville, dans son pot en terre et avec sa petite croûte de caramel, avait failli me séduire.
La semaine prochaine à l'atelier cuisine du service, c'est au tour de la tarte au citron.
Jeudi soir, ma séance avec madame C. est à 20 heures. Je suis sortie du service à 19 heures et, ne pouvant me résoudre à rentrer à la maison (que je sais malheureusement en désordre -la faute à ces retours après 19 heures-) et parce que G. était en train de boire un verre avec une jeune femme qui aime les manteaux en fausse fourrure (il s'agit juste d'une amie. Je précise parce qu'il pourrait dire que le caractère flou de mon propos est suspect), je me traîne jusqu'à l'Epicerie, une soeur jumelle d'un endroit que ma chère Loukoum°°° avait si joliment décrit dans un billet dithyrambique. Comme l'Epicerie rennaise est encore toute récente, il lui manque l'atmosphère chaleureuse qu'elle décrit. C'est peut-être aussi la faute au patron qui a l'air quelque peu intéressé et pas assez gourmand. Mais bon, j'avoue que j'aime bien boire un thé vert dans de la vaisselle dépareillée en regardant les passants (ou le comptoir à gâteau selon mon affection pour le monde extérieur).


Ce soir-là, pour me consoler de la journée un peu éprouvante, j'ai demandé aussi des tartines grillées et beurrées et puis de la confiture qui était à la mûre et qu'une jeune fille avec un accent charmant m'a apporté dans un bol ébréché.


En sortant de la séance avec madame C., j'ai vu dans la vitrine du CDC une robe à carreaux qui m'a semblée absolument indispensable.
Je me suis baladée un peu sur les pavés, la nuit était fraîche et douce. Je suis rentrée et j'ai mis à réchauffer doucement un ragoût aux épices que ma maman m'avait donné. Ca sentait super bon dans la cuisine quand G. est arrivé.
Vendredi, la première chose que j'ai voulu faire en sortant du travail était d'aller essayer la robe (parfois ma frivolité m'inquiète). Hélas, la vendeuse pourtant aimable m'annonce qu'ils ont vendu la dernière la veille au soir. Argh. Heureusement, la jeune et adorable propriétaire de l'une de mes boutiques rennaises préférées (Même pas peur du loup, pour celles qui peuvent juger sur place) m'avait montré quelques minutes plus tôt les irrésistibles objets Shinzi Katoh qu'elle venait de recevoir. Une vraie mine!
Et puis, pour achever de me faire oublier la robe (elle était vraiment bien, avec des poches sur les côtés et un noeud devant... Bon, peut-être qu'elle ne m'irait pas du tout non plus... On va dire ça) nous sommes allés boire un verre (enfin, un thé pour moi) et je me suis vengée sur une tartine de rillettes (accord étrange certes mais vraiment délicieux).
Toujours pas de recettes dans ce billet mais je doute que vous soyez intéressés par un cake matcha et chocolat blanc, ou un tajine de lapin aux abricots. J'espère que c'est pas grave.

28 Comments:

Blogger Mingoumango (La Mangue) said...

C'est bête pour la robe. Et pour le tajine de lapin.

19 octobre, 2008 01:31  
Blogger loukoum°°° said...

Même sans recette je te lis avec bonheur. C'est marrant car le riz sucré, je ne peux pas non plus... Ton épicerie ressemble à s'y méprendre à la mienne... étonnant!
Sinon pour la robe, vous n'avez pas de stand CDC au printemps ou galeries lafayette?
Tu reviendras avec la recette du curry de ta maman? Il a l'air si appétissant!

19 octobre, 2008 08:56  
Anonymous Florence said...

Comme Loukoum, j'attends avec impatience vos billets, avec ou sans recette, et quand ils tardent, j'en relis de plus anciens! Est-ce que c'est pathologique, Dr Patoumi?
Le livre "Canapé" a l'air très drôle, et la recette de votre maman me tente bien aussi.
A bientôt.

19 octobre, 2008 09:35  
Anonymous marion said...

le cake matcha et le tajine de lapin m'auraient intéressée quand même ;)
Je suis contente de lire ce billet avec plein de petits bonheurs dedans

19 octobre, 2008 11:33  
Anonymous Lisanka said...

Elle est belle cette épicerie, j'avoue que les croco acidulés me font de l'oeil.
Dis voir, tu veux bien m'expliquer le concept de la culinothérapie? Pour quels types de pathologie?
Ben moi, j'aime le riz sucré, même beaucoup!
Par contre le lapin, euh, faudra repasser!
J'espère que tu te sens plus légère, encore une fois je suis heureuse pour toi,
Bises,
Lisanka

19 octobre, 2008 14:33  
Anonymous rennette said...

MAIS tu étais au bout de ma rue jeudi soir !! je ne suis d'ailleurs pas emballée par l'atmosphère du lieu que je trouve complètement fabriquée... rien ne vaut les empilements au fil des années (H. Recording avait à mon sens un autre cachet) ! mais là c'est du vieux propre pas souillé par des années et des années de cigarettes...
bref, je ne me suis pas manifestée à ton dernier billet... peur d'approcher la flamme et de m'y brûler : et si tu ne revenais pas une fois de plus...
(l'épicerie c'est une chaine il y en a plusieurs en France maintenant !)
Le Neko a ouvert rue de la Visitation, ils sont gentils et font au mieux, c'est pas Fuji évidemment...

19 octobre, 2008 19:11  
Blogger les chéchés said...

mais les jolies robes, c'est bien aussi...
tout comme les cakes au thé matcha...
avec ou sans recettes, tes billets sont un doux plaisir à découvrir...

19 octobre, 2008 22:13  
Blogger patoumi said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

19 octobre, 2008 23:49  
Blogger patoumi said...

Mingou: je n'ai pas dit mon dernier mot pour la robe. Le tagine a été trop vite mangé pour être photographié, ceci explique cela. Sinon, tu reviens quand à rennes?
Loukoum°°°: ben si, il y a un stand au Printemps mais il est à l'autre bout de la ville dans un coin pas joli joli et je sais toujours pas conduire...
Quand je refais du curry, j'en reparle!
Florence: à bientôt en vrai? J'aimerais bien... Je vous embrasse.
Marion: mais c'est quand je vois le genre de chose que tu cuisines que je désespère de n'avoir que des choses si banales à proposer!
Lisanka: alors la culino, c'est pour aider les patients aux idées désorganisés à se concentrer. Ca permet aussi d'apprendre à faire des choses simples à manger pour des patients qui ne savent parfois pas faire la cuisine. Et puis il y aussi la question des psychotropes souvent orexigènes et de la nécessité d'apprendre quelques bases élémentaires de nutrition. Enfin, c'est un super moment de partage, offrir ce que l'on a préparer, goûter à ce qu'a fait l'autre...
Rennette: il faut que j'essaie ce Neko! Je comprends tes réticences quant à l'Epicerie mais j'avoue que je suis soulagée que ce ne soit pas un énième magasin de portables qui ait ouvert là ou encore une banque... Et puis c'est ouvert même le dimanche, ce qui est rare à Rennes mais bon, je comprends... En tout cas, tu habites un chouette quartier!
Les chéchés: merci, ça donne envie de continuer!

20 octobre, 2008 08:32  
Anonymous rennette said...

moi aussi je préfère et la terrasse est agréable !
pour le quartier, s'il pouvait y avoir un fromager et un primeur ce serait parfait !!!

20 octobre, 2008 09:25  
Anonymous Mirabelle said...

oui reviens vite avec ton tajine, et encore pleins de si jolis mots... quant au riz sucré, je prends, et plutôt deux fois qu'une! c'est un de mes pêchés mignons...

20 octobre, 2008 15:33  
Blogger Vanessa said...

une petite pensée là http://iam-like-iam.blogspot.com/2008/10/prs-du-four-et-douce-amre-dans-paris.html

21 octobre, 2008 21:26  
Blogger Gracianne said...

Non, en fait je crois qu'elle ne t'irait pas du tout cette robe, tu sais ;)
Et je partage completement ta preference marquee pour les acoompagnements sales du riz.
Je suis contente de te relire en mode majeur. Il y a des sourires entre les lignes.

22 octobre, 2008 09:37  
Anonymous rose said...

Quand je pense que je n'ai jamais essayé de faire une tarte au citron (du riz au lait, si, mais ce n'est pas non plus un dessert que j'affectionne). Et je suis sûre que de nouvelles robes charmantes vont bientôt s'afficher en vitrine !

22 octobre, 2008 15:21  
Anonymous gourmeline said...

ha mais si le tajine de lapin m'intéresse. Pour la robe, je vois tout à fait de laquelle tu parles, j'ai vu une jeune fille l'essayer lorsque je dévalisais le magasin la veille de mon premier jour de mon nouveau boulot (oui c'est une belle excuse hein ?) elle est très jolie. Ils l'ont dans dautres CDC et puis peut être qu'il la recommanderons. La recette de riz au cumbawa a l'air monstrueuse , n'hésites pas à la publier non plus. L'épicerie a l'air sympa...

22 octobre, 2008 18:40  
Anonymous eva said...

Je vois exactement de quelle robe il s'agit ... tu la retrouveras en solde ?
Je te lis et relis avec ou sans recette, avec toujours un si grand plaisir.

Amitiés,

Géraldine

26 octobre, 2008 21:08  
Anonymous la cocotte said...

Hello Patoumi, merci pour ton gentil petit mot d'encouragement... Et à la lecture de ton dernier billet, je dois te dire que tu as bien raison, on rigole pas avec le riz ! Ah non mais !
Et l'Epicerie, c'est incroyable, c'est vraiment la même qu'à Strasbourg...
A bientôt !

27 octobre, 2008 11:47  
Blogger patoumi said...

Rennette: vous n'allez pas chez sébastien Baslé pour le fromage? Le Mont d'Or était exquis samedi dernier.
Mirabelle: mais oui, je me suis aperçue que plein de gens nourrissaient une passion immodérée pour le riz sucré! Je sais pas pourquoi je fais un blocage.
Vanessa: merci pour cette pensée!
Gracianne: pas du tout du tout, on est d'accord. et je sais que tu es une femme de goût.
Rose: la tarte au citron de Marguerite, elle est pas mal (dans le service, ils avaient mis trop de sucre)
Gourmeline: alors d'après ce que j'ai compris, il y aurait une rupture de stock nationale. Je ne sais plus si j'ai envie de porter la même chose que tout le monde... (mais elle est vraiment bien je trouve. argh)
Eva: :°)
Cocotte: je suis tellement admirative de ce que tu fais! Bravo encore!

27 octobre, 2008 19:03  
Blogger Gwen said...

Pas de recette ??? C'est vite dit !
Recette de toute une vie : Perec à tous les étages et recette de chevalerie grâce à Roubaud...
Entre deux pages, il suffit de tartiner quelque chose sur une tranche de pain. Ou réchauffer le tajine de lapin...

28 octobre, 2008 23:01  
Anonymous Anonyme said...

Rennette, Patoumi, moi je vais souvent acheter mon fromage chez Sébastien Baslé, le samedi matin au marché (marché qui n'aura pas lieu ce samedi, le 1er, la tuile), mais savez-vous qu'il va ouvrir une boutique rue de Nemours (à la place du fromager Luco, chez qui il m'arrivait d'aller quand il était trop dur de se mettre en route le samedi matin) ?
I.

30 octobre, 2008 19:28  
Anonymous rennette said...

c'est vendredi le marché des lices exceptionnellement : heureusement cher et tendre ne travaille pas donc l'intendance va suivre !!!
j'allais aux Halles pour le fromage je ne connais pas Sébastien (enfin je ne crois pas.. j'oublie facilement les noms)... mais il est noté ! merci à I. pour l'info ! d'ailleurs qui est I. de Rennes ??

30 octobre, 2008 20:11  
Blogger Saperlipopote ! said...

ta culinothérapie me donne une idée...
et pas de soucis pour le tajine de matcha et le cake au lapin, tant que l'on a les histoires de G.
et au fait, elle te va comment finalement la petite robe ?

31 octobre, 2008 00:27  
Blogger patoumi said...

En garde (j'ai osé mangé de la dinde à la moutarde)
Gwen: c'est tellement bien dit, on ne sait que répondre!
I: bon alors, quand est-ce qu'on se voit? La semaine prochaine, un thé ou un déjeuner? (G. n'est pas là pour un dîner) Ah oui, Sébastien rue de Nemours c'est pour bientôt! (et on pourra manger du morbier et du saint nectaire en semaine si l'on veut!)
rennette: comment ça vous connaissez pas Sébastien? Suivez la file la plus longue du marché! Ou alors, nous irosn ensemble...
Saperlipopte: hum, je me suis rattrapée depuis... (avec des trucs à pois et à noeuds)

31 octobre, 2008 02:11  
Anonymous rennette said...

Je ne VAIS jamais aux Lices, le samedi matin je traîne : c'est mon mari qui y va et comme il DETESTE le fromage, je ne peux compter sur lui pour ce type d'achat !!

31 octobre, 2008 19:55  
Anonymous Julia* said...

Merci de ta visite Patoumi ! Je découvre à mon tour ton univers... J'y ai passé un très agréable moment. Je vais attendre moi aussi avec impatience la suite des billets, qu'ils soient avec ou sans recette :-)

01 novembre, 2008 11:22  
Blogger Flo said...

Il faudra y passer à cette épicerie rennaise, ça me dit bien :) et j'attend le tajine non mais ;-)

02 novembre, 2008 08:47  
Anonymous Anonyme said...

c'est demain la grande rentrée ?

02 novembre, 2008 11:51  
Blogger patoumi said...

Rennette: je suis sûre que nul ne résisterait au Mont d'Or de Sébastien pourtant...
Julia: merci! J'aime beaucoup ton blog à toi, c'est joli et frais! (et j'étais abonnée à Astrapi:-))
Flo: bon, alors je vais en refaire de ce tagine... C'est vrai que c'était super bon!
Anonyme: vous êtes bien renseigné mais comme je double dans mon service, je ne vais pas vraiment voir de changement tout de suite.

03 novembre, 2008 00:36  

Enregistrer un commentaire

<< Home