samedi 1 août 2009

Il m'en avait souvent parlé

Mon enfance a goût de brochettes à la citronnelle, de biscuits au gingembre, de beignets de banane, de poisson au nuoc mam, de glace au coco et d'omelette à la ciboulette.
Lui aimait les escalopes panées, la sole meunière, le ragoût de sa grand-mère, le gratin dauphinois, le poulet au bambou, la charlotte aux fraises et les crêpes au sucre. Et puis les cornets praliné et chocolat de chez Lacarte, le pâtissier de la petite ville où il s'est mortellement ennuyé et que nous avons traversée cet après-midi en rentrant d'une balade en forêt. Dans la voiture il fut question de la pertinence de dormir les cheveux mouillés quant à leur volume le jour suivant. A l'arrière je surveillais la boîte cartonnée du pâtissier.
La dégustation autour de la table basse du salon fut presque religieuse.
Il les trouva un peu trop sucrés et évoqua alors le roulé au citron qui concurrençait à l'époque les petits cornets chocolat praliné.

6 Comments:

Blogger Grégoire said...

Pour le volume des cheveux lorsqu'on s'endort les cheveux mouillés, je suis absolument d'accord avec qui prétend que ça marche. Dans le métro bruxellois, mes cheveux gonflés par ce moyen semblent exercer un attrait irrésistible sur le regard des jeunes femmes blondes et riches.

01 août, 2009 23:54  
Blogger Gwen said...

Voilà une bonne alternative, pour qui n'aime pas le chocolat : les théories capillaires ! Et donc, Patoumi, quelle fut la conclusion de la discussion : une bonne nuit de sommeil vaut-elle mieux qu'un brushing ???

(Grégoire : le poupon en photo chez toi s'est-il, lui aussi, endormi les cheveux mouillés ?!!!!)

02 août, 2009 02:36  
Blogger the_young_dude said...

heureusement que malgré tout ça, quelqu'un a eu la bonne idée de surveiller la boîte de gâteaux... il ne faudrait pas perdre le sens des priorités!

02 août, 2009 09:24  
Anonymous rennette said...

dormir les cheveux mouillés pour moi c'est prendre le risque d'être encore plus frisée que d'habitude et enrhumée de surcroit... évidemment pour se consoler, même très sucré, je tenterai bien ce délicieux souvenir d'enfance...
malgré tout se rappeler des bonnes choses c'est mieux que de les retrouver, tout est trop petit, ou trop sucré, ou trop ceci...

02 août, 2009 11:07  
Blogger Vanessa said...

Malheureseument, je dois toujours utilser un séche-cheveux, sinon les miens sont trop frisés. Comme je suis jalouse que tu connais des personnes silencieuses avec lesquelles on peut partager de bonnes choses! Comme toi, j'adorais des biscuits au gingembre.

02 août, 2009 14:36  
Blogger patoumi said...

Ah, cette histoire de cheveux suscite des commentaires! :-)
Si je ne me couche pas les cheveux mouillés, le lendemain ils sont affreusement rapapla et je suis de très mauvaise humeur!

02 août, 2009 19:39  

Enregistrer un commentaire

<< Home