mercredi 11 octobre 2006

Questionnaire insolite et les udon crevettes-piment d'Espelette de G.


Dimanche, en fin d'après-midi, nous sommes allés marcher dans la forêt de Brocéliande, à La chambre aux loups, une partie très dense de la forêt, riche d'un lac et d'une alternance de sentiers boisés et de chemins escarpés et rocheux. De-ci, de-là, plusieurs ammanites tue-mouche, et puis aussi des châtaignes, des libellules et partout le parfum de la forêt en automne.
Lorsque nous sommes rentrés, la nuit était tombée, nous n'avions pas envie de passer trop de temps à cuisiner mais il était hors de question de nous contenter de médiocrité. G. a ainsi improvisé un petit plat riche en couleurs et en goût absolument dépaysant et qui nous a bien rechauffé de par son intensité en piment (je n'ai sans doute rien mangé d'aussi épicé depuis un mémorable green chili pork à Négombo ou le stir fried lamb with chili sauce au HK dinner de Londres). Si vous voulez préservez vos palais, vous pouvez ne mettre qu'un demi piment et surtout, pensez à en retirer les graines.

Les udon crevettes-piment d'Espelette de G.
Pour 2 personnes:
une quinzaine de crevettes cuites et décortiquées
100g de lardons poêlés et essuyés
1 courgette coupée en demies rondelles
1 oignon rouge émincé
un gros pouce de gingembre passé au presse-ail
une gousse d'ail qui aurait subi le même sort
un piment d'Espelette émincé
1 cuillère à soupe de sirop d'érable
2+1 cuillères soupe de sauce Maggi
des udons (des nouilles japonaises qui ressemblent un peu à des spaghetti)

Faire revenir la courgette, l'oignon l'ail et le gingembre dans un peu d'huile d'olive.
Quand la courgette est presque cuite, ajouter le piment, le sirop d'érable et les deux cuillères à soupe de sauce Maggi.
Ajouter les crevettes, elles sont déjà cuites, il n'est pas utile de trop insister, il faut juste qu'elles s'imprègnent de la sauce.
Pendant ce temps, les pâtes auront eu le temps de cuire.
Ajouter les pâtes à la préparation.
Verser la dernière cuillère à soupe de sauce Maggi. Encore une minute sur le feu et vous pouvez servir.


L'adorable AnneE de Station Gourmande, qui cuisine aussi bien qu'elle prend de jolies photos, m'a gentiment transmis le questionnaire du moment, je m'y plie avec plaisir.

Attrapez le livre le plus proche, allez à la page 18 et écrivez la quatrième ligne.
"Une fois, j'avais demandé praliné. Il trouvait ce parfum dégoûtant." C'est dans L'agrume de Valérie Mréjen, aux Editions Allia.

Sans vérifier, devinez quelle heure il est.
18h30

Vérifiez.
18h42.

Que portez-vous?
Une jupe rose et une tunique blanche.

Avant de répondre à ce questionnaire, que regardiez-vous?
G.

Quel bruit entendez-vous à part celui de l'ordinateur?
La badoit rouge que je viens de verser et qui fait "fizzz".

Quand êtes-vous sortie la dernière la dernière fois, qu'avez vous fait?
Je suis allée m'allonger sur un divan Le corbusier LC4 vers 17 heures 45.

Avez-vous rêvé cette nuit?
Ah oui!

Quand avez-vous ri la dernière fois?
Quand j'ai voulu changer le nom de ce blog et que G. a suggéré: Patoumi et Jacques Lacan.

Qu'y-a-y-il sur les murs de la pièce où vous êtes?
Des affiches, des photos: Marguerite Duras fume une clope avec Jeanne Moreau, Eric Rohmer saute à la corde, Jean-Louis Trintignant et Fanny Ardant réfléchissent devant l'océan, Françoise Sagan est au volant d'une voiture de luxe, Jeanne Balibar s'échappe par un vélux, Louis Garrel et Clotilde Hesme se tiennent par la main.

Si vous deveniez millionnaire dans la nuit, quelle est la première chose que vous achèteriez?
Des billets d'avion.

Quel est le dernier film que vous ayez vu?
Les amitiés maléfiques d'Emmanuel Bourdieu.

Avez-vous vu quelque chose d'étrange aujourd'hui?
A vrai dire, et c'est un peu triste: non.

Dites-nous quelque chose de vous que nous ne savons pas encore.
J'aurais voulu être Marcel Proust.

Quel serait le prénom de votre enfant si c'était une fille?
Didascalie.

Et si c'était un garçon?
Synopsis.

Avez-vous déjà pensé à vivre à l'étranger?
J'y suis déjà.

Que voudriez-vous que Dieu vous dise lorsque vous franchirez les portes du Paradis?
"Patoumi, faites-moi un cheesecake s'il-vous-plaît."

Si vous pouviez changer quelque chose dans le monde en dehors de la politique et de la culpabilité, que changeriez-vous?
Au restaurant, les plats chauds servis dans des assiettes froides.

Aimez-vous danser?
Non, mais j'aimerais bien.

Georges Bush?
Le vide.

Quelle est la dernière chose que vous ayez regardé à la télévision?
Comment je me suis disputé...ma vie sexuelle d'Arnaud Desplechin, en cassette, pour la cinquième fois.

6 Comments:

Blogger Fabienne said...

J'aime beaucoup ta recette ... Et tu as un goût très sûr en ayant opté pour du mobilier signé Le Corbusier !

11 octobre, 2006 09:31  
Blogger ooishigal said...

Udon crevettes et piment, c est un plat que je commande souvent chez un de mes traiteurs préférés, voila l'occasion de les faire moi même!
Merci pour la recerre...

11 octobre, 2006 10:58  
Anonymous Stéphanie said...

Ca me donne envie!! (le plat + Brocéliande!)

11 octobre, 2006 12:05  
Blogger patoumi said...

Oh Fabienne, ce superbe divan n'est pas à moi! Je paie juste sa propriétaire 6 euros par semaine pour pouvoir m'y alloger et raconter ma vie!

11 octobre, 2006 13:09  
Blogger Alhya said...

Je te découvre ton blog, ta recette en même temps qu'un peu de toi avec ce questionnaire, quelle journée!!!

11 octobre, 2006 13:42  
Blogger les chéchés said...

alors je penserai, par bouchées, à vous...
et délicieux questionnaire... c'était joli, patoumi et jacques lacan, non?...

22 août, 2008 19:57  

Enregistrer un commentaire

<< Home