samedi 7 octobre 2006

L'hiver dernier à Andernos ou comment une saucisse peut vous faire changer d'avis


Les gens qui n'aiment pas les huîtres ont plusieurs arguments à leur actif:
-ça ressemble à de la morve
-c'est vivant
-comme c'est vivant, ça peut remonter tout seul le long de ton oesophage et ça te ressort par les narines (oui, certaines personnes ont une imagination très productive)
-c'est gluant
-c'est mou
Ou plus simplement:
-c'est pas bon.
Il y a quelques temps encore, je pensais aussi que je ne mangerais d' huîtres qu'en cas d'absolue nécessité, par exemple si cela devenait l'une des épreuves de l'internat, ou plus simplement, pour ne pas déplaire à mes beaux-parents un soir de réveillon, comme Vincent Delerm.
Mais si nous en avons acheté une douzaine ce matin au marché (le gentil marchand nous en a donné treize, j'adore ce genre d'attention), c'est que depuis, j'ai changé d'avis.

Un dimanche de février, pendant des vacances bien méritées, la maman de G. avait décidé de nous emmener déjeuner à Andernos, sur le bassin d'Arcachon.
Il y avait un pâle soleil d'hiver et la route était belle.
Il faisait étrangement doux quand nous sommes arrivés sur le port, ainsi avons nous pu rester en terrasse, et même ôter nos manteaux. Je me souviens très bien des échassiers qui fendaient lentement le ciel et la mer un peu plus bas avait de subtils éclats verts.
Ils ont commandé avec beaucoup d'enthousiame un plateau d'huîtres à partager et j'ai un peu paniqué, j'ai d'emblée précisé: "euh oui oui j'aime bien ça... mais je n'en mange toujours qu'une ou deux, après ça m'écoeure."
Nous avons parlé de pot-au-feu et de pâte feuilletée puis le serveur a apporté les huîtres, joliment disposées sur leur lit d'algues et glace pilée, et, sur une petite assiette, des saucisses grillées. Ah oui, c'est vrai, ils m'avaient expliqué que cela se faisait beaucoup par ici, le mariage de la saucisse et de l'huître. J'ai jeté un oeil sur les fameux mollusques, j'ai eu l'impression que l'une d'entre elles me regardait. Gloups.
Ils ont commencé à se régaler et m'ont gentiment invité à en profiter, moi aussi. Tachycardisant à mort, j'en ai saisi une et hop, dans ma petite bouche l'huître qui deux secondes auparavant me dévisageait.
Tiens, c'est très agréable cette fraîcheur contre mon palais, il se diffuse dans ma cavité buccale un doux goût d'océan, c'est un peu l'effet pastille La vosgienne: vous en sucez une et vous vous retrouvez en pleine montagne. Ceci dit, ce n'est pas tout à fait la plénitude gustative. C'est là qu'intervient la saucisse. Jamais je n'aurais pensé qu'elle aurait eu un si grand rôle à jouer. Ce petit morceau de saucisse grillée, chaude, au discret goût poivré, salée comme il faut, un peu gras, charnu sous la dent, par un mystérieux processus chimique, me redonne immédiatement envie d'une autre huître.
Ainsi, ce midi, tandis que G. ouvrait avec une étonnante dextérité et un couteau pas du tout adapté, les premières huîtres de sa vie, je faisais doucement rissoler des saucisses au cochon des montagnes et nous nous sommes régalés.

5 Comments:

Anonymous La Cuiller En Bois said...

Je suis ravie que nos huitres aient pu t'apprivoiser ...
Pour les fêtes nous les servons avec des crépinettes (nature, truffées, au cognac ...)
Certains rajoutent du citron, une vinaigrette à l'échalotte ...
Moi je les préfère nature, afin d'en apprécier au maximum le goût qui diffère d'une provenance à l'autre.
Tu peux aussi les manger chaudes, juste passées sur le grill, ou recouverte d'une chapelure, avec quelques échalottes ...
Sais-tu ce que nous mangeons à midi ?
Bon Appétit !

08 octobre, 2006 08:47  
Blogger Papilles et Pupilles said...

J'ai essayé le mélange huitres crépinettes pour les fêtes et je n'ai pas été emballée. Je pense que dégustées en terrasse au bord du bassin comme tu l'as fait, et avec un petit coup de blanc, c'est là qu'elles sont les meilleures :)

08 octobre, 2006 10:39  
Anonymous bergeou said...

Moi aussi j'aime beaucoup les petites saucisses fines avec les huîtres mais dégustées sur le bassin il n'y a pas mieux c'est sûr !

08 octobre, 2006 17:51  
Blogger Mabel said...

une saucisse aussi gouteuse soit-elle ne pourra mettre fin à mon aversion pour les huîtres...

08 mai, 2011 08:01  
Blogger patoumi said...

Mabel: gloups, tu relis mes vieux billets :-( Ca fait un peu l'effet d'une huître, non?

12 mai, 2011 22:09  

Enregistrer un commentaire

<< Home