lundi 21 juin 2010

The taste of tea

J'ai essayé pourtant, à plusieurs reprises.
J'ai fait des brouillons, j'ai sélectionné des chansons, j'ai lu des livrets de disque par dizaines, j'ai fait des schémas, j'ai réfléchi à des titres, j'ai consulté le dictionnaire du cinéma, j'ai relu des vieux cahiers, j'ai sélectionné des souvenirs, j'ai visionné des vidéos, j'ai raturé, effacé, pesté, recommencé, faillit abandonné.
Impossible d'écrire un billet. Trop de choses à raconter. Aucune cohérence apparente. Intérêt douteux des évènements parfois. J'ai décidé d'écrire des petits épisodes tous les jours (de quoi vous tenir en haleine pendant au moins une semaine).
Le premier billet de la série pourrait s'appeler The taste of tea*
La devanture est discrète mais si l'on est vigilant, comme G., impossible de rater les délicates théières en terre, les plateaux en bois rainurés et la longue liste des thés.
La serveuse en jean mou et grosses tennis vintage est un peu revêche au premier contact mais s'adoucit rapidement quant il s'agit de décrire les thés en eux-mêmes puis la façon de se les servir (un peu compliqué, les gros thermos proposés étant assez lourds et les tables assez étroites). C'est elle aussi qui fait les additions à l'aide d'un gros boulier. Vitesse de calcul absolument déconcertante.
La carte semble un peu austère mais les raviolis vapeur à la crevette sont terriblement dodus et sensuels, le poulet ivre servi avec sa sauce noire à la ciboulette est tendre et soyeux, le porc à l'encre est comme un voyage. En dessert, seules les boules de riz gluant au thé vert servies brûlantes avec de la purée d'azuki tiède ont été testées, et adorées.
Les thés ont des noms ravissants (Pluie fleurie, Immortelle des eaux...) et sont évidemment délicieux.
Vous avez même une chance de croiser François Simon (scrutez les cravates!)
Tch'a 6 rue Pont de Lodi à Paris
*A visionner avec une grosse théière de thé aux fleurs de cerisier

Demain, j'hésite encore, il sera question de glace au gazon ou de romarin ou de nouilles déshydratées...
A demain!

21 Comments:

Blogger Cléo said...

Cette initiative-un billet quotidien-me ravit. Je trouve aussi que le "Trop-plein-à raconter" est déconcertant, voire paralysant. A demain!

21 juin, 2010 01:26  
Anonymous clquipopotte said...

Vivement demain ...
Bonne semaine ...
CLquipopotte♥♥♥

21 juin, 2010 06:21  
Anonymous arrosoir said...

oh je sens venir une belle semaine... j'aime les gens qui se déglacent quand on touche à leur violon d'ingres, on dirait qu'ils protègent leurs mystères.

21 juin, 2010 08:48  
Anonymous Anne-Cécile said...

Chouette, un billet par jour ! C'est comme si mon anniversaire durait une semaine :)

21 juin, 2010 10:24  
Anonymous Anonyme said...

Une semaine qui s'annonce douce comme l'été qui hésite encore... Vite, vite, demain;)
May

21 juin, 2010 11:30  
Blogger the_young_dude said...

Une fois de plus, je m'émerveille de mon ignorance des bonnes adresses parisiennes... et vive les petits billets !

21 juin, 2010 12:34  
Anonymous Camille said...

Où l'on apprend que chaque billet de l'alibi fait l'objet d'une préparation minutieuse et documentée
Où l'on se réjouit de voir que son auteure a préparé une liste de menus plaisirs qu'elle distillera au gré de son inspiration.
Où l'on se retient avec pudeur un "à demain", alors qu'on n'en pense pas moins.

21 juin, 2010 13:20  
Blogger Mingoumango (La Mangue) said...

(Tu as gagné. Moi, je n'y arrive toujours pas...)
Sais-tu que j'y étais hier après-midi justement ? J'ai vu les ravioli aux crevettes, ils sont très beaux, et ils ont effectivement l'air délicieux (je sais que le critère esthétique n'est pas toujours fiable, mais là, on VOYAIT qu'ils étaient bons).
Pour le thé, le choix est impressionnant. Ca m'a encouragée à ressortir la céramique délicate et les services à thé rapportés de Chine par mes parents (et à piquer quelques tasses chez eux ;-)).
Ah, sinon, j'ai trouvé que ça sentait comme chez mes parents le dimanche midi, donc très bon signe :-)

21 juin, 2010 13:40  
Anonymous Artsakountala said...

Je sens l'odeur du thé, vois les (gros et bons) raviolis, imagine des scènes de "The taste of tea" en buvant le premier et en mangeant les seconds ... bref, un nouveau voyage en te lisant. Chouette !

21 juin, 2010 17:45  
Anonymous Anonyme said...

Un billet par jour pendant une semaine ?
Mais c'est la fête !

Camille de Bxl

21 juin, 2010 19:30  
Anonymous gwenzardin said...

Oh j'y ai gouté aussi le poulet ivre dis donc!
Un délice...

21 juin, 2010 20:51  
Blogger l'oeuf qui chante said...

Merci pour cette adresse (que tu racontes très bien), il me tarde déjà d'y aller, de déguster une tasse de thé brûlante et de voyager... Tu as l'air de connaître tant de bonnes adresses parisiennes, c'est impressionnant ! Je suis ravie à l'idée de ces billets quotidiens, même si j'aime bien le fouillis parfois aussi.

21 juin, 2010 21:03  
Anonymous rose said...

Du film, je dois reconnaître qu'il me reste surtout le souvenir d'un champion au jeu de go et d'un parapluie à partager. - Le dessert a l'air délicieux !

21 juin, 2010 21:29  
Anonymous Marion said...

Les billets les plus courts sont parfois les meilleurs ! Je suis impatiente de lire la suite !

21 juin, 2010 21:41  
Blogger patoumi said...

Le billet pour demain est prêt!
Cléo: il faut dire que certains de tes billets m'ont inspirée!
CL: bah en même temps, j'espère que ça va vous plaire... (peut-être pas!)
Arrosoir: que dire après ça?:-)
Anne-Cécile: merci! Et happy birthday!
May: ici il fait déjà chaud...
Pia: ouais enfin la fête du quatorzième, je la connaissais pas! Et je suis sûre que tu connais plein d'adresses de librairie...
Camille: en fait d'habitude l'inspiration me vient sous la douche ou dans les transports en commun mais là, il y avait trop à dire, c'était tout brouillon
Mingou: oui sauf que moi je ne dessine pas... Sinon, j'ai mis une option pour un train qui arriverait à 14h10, non parce que sinon je sens que je vais trépigner! Et ravioli au pluriel, c'est sans "S"? J'hésite toujours.
Artsakountala: les ravioli sont vraiment extras!
Camille: j'ai posté une lettre pour Bruxelles aujourd'hui! xxxxxx
Gwen: je suis contente que vous aimiez aussi...
L'oeuf qui chante: en fait je lis des trucs sur Paris depuis que je suis ado et ça a toujours alimenté plein de fantasmes... Mais je suis sûreq ue Mingou elle connait plus d'endroits que moi!
Rose: le parapluie pour deux! Je m'en souviens bien aussi!
Marion: alors j'espèreq ue ce sera à la hauteur...

21 juin, 2010 22:23  
Blogger Cécile said...

Alors j'espère que tu comprendras la "traversée du désert" que je connais moi aussi; pas moyen d'écrire ces temps-ci, sans que je sache forcément pourquoi. Ai recommencé trois fois la lettre qui t'était destinée, sans jamais en terminer aucune. Quand je relis ce que j'ai écrit, je trouve ça vain et inutile, en plus d'être inintéressant. J'en suis toujours désolée. J'espère retrouver un peu d'envie et d'entrain, j'espère que tu ne m'en voudras pas trop d'avoir été si longue...
Au fait, as-tu reçu ma carte?
Je t'embrasse, prends soin de toi.

22 juin, 2010 11:13  
Blogger Lylou said...

Ca fait depuis bien longtemps que j'ai envie d'aller dans ce salon de thé et finalement je n'y vais jamais :-(

22 juin, 2010 21:17  
Blogger patoumi said...

Cécile: ne t'inquiète pas... Je t'écris plus longuement demain pour te dire que je pense à toi, et qu'il en faut pas s'inquiéter!
Lylou: peut-être vas-tu bientôt y retourner?

23 juin, 2010 01:03  
Anonymous Cali said...

J'adore ce film, The Taste of Tea.
J'aime bien ton blog aussi, je viens souvent le visiter. Je n'étais pas fan de Delerm mais je me prends à l'écouter parfois après la lecture de certains de tes billets, pour prolonger l'ambiance "Patoumi"!

Cali.

02 juillet, 2010 08:44  
Blogger patoumi said...

Cali: aaaah!
Super chouette pour Delerm! Merci!

02 juillet, 2010 10:15  
Anonymous veb said...

Quelle belle balade gourmande. bien cordialement

21 juillet, 2010 14:39  

Enregistrer un commentaire

<< Home