mardi 29 septembre 2009

Attiré par les étoiles, les voiles -le Youpala bistrot-

La réservation avait été faite trois jours avant, j'avais appelé tard un jeudi soir, je venais de finir un empresuré au chocolat assise en tailleur sur le canapé de mon bureau, je reposais mes doigts du piano (et sans doute aussi les oreilles de la voisine du dessous par la même occasion), G. avait proposé d'aller au Youpala bistrot, un endroit dont je lui avais souvent parlé, j'avais lu un article quelque part, je trouvais que le chef avait l'air gentil.
Vendredi, je me souviens d'un kouign amann qui se défendait bien, un sandwich sardines écrasées/purée de tomates/mangue fraîche, une photo de quelqu'un que je n'ai pas vu depuis longtemps, le déchiffrage de Deauville sans Trintignant.
Samedi, je me souviens de yaourts au lait cru, d'une blouse fleurie, de pellicules pour un Lomography et d'un magret au poivre vert de Madagascar avec du potimarron rôti. On s'est couché ce soir-là encore plus tard que d'habitude.
Dimanche matin, chocolat chaud, muffin toasté, beurre salé, confiture de fraises préparée cet été par G., robe de rigueur, on a pris la route. On a parlé de ... en fait je ne me souviens plus. On s'est arrêté dans un endroit où une promenade courait le long d'une baie où dormaient des oiseaux, dans les buissons des mûres énormes, brillantes et charnues et rien pour les ramasser...
Il faut traverser les rues un peu mélancoliques de Saint-Brieuc pour arriver au Youpala bistrot, qui apparaît très discrètement après un virage, dans l'alignement de maisons grises mais fleuries.
J'ai été surprise en entrant de reconnaître un couple de jeunes femmes qui habitent l'immeuble adjacent au nôtre, elles buvaient une coupe de champagne.





Pendant ce déjeuner absolument gracieux, inventif et joyeux, face aux assiettes colorées, j'ai repensé à des promenades en forêt, au bruit des feuilles mortes sous les bottes et celui des rivières qui polissent les cailloux, j'ai repensé à une longue balade à la pointe Saint Mathieu, en plein hiver, il pleuvait, j'ai repensé à Rome la nuit, aux parfums de la cuisine de ma mère, aux baisers évanouis, aux films d'Eric Rohmer. J'ai rarement été émue comme ça au restaurant et je me suis souvenue du soir d'hiver où j'avais feuilleté le beau livre du chef à L'écume des pages (à Paris, c'est vraiment bien, on peut traîner dans des librairies bien fournies jusqu'à minuit). Sous le palais les saveurs se confondent sans s'anéantir, je me souviens des langoustines presque crues et des bouchées de betterave tièdes, j'ai bien aimé aussi la crème de cèpes et le rouget si bien cuit, le sorbet au pamplemousse avec des grains de raisins frais, une prune rôtie, un demi kiwai et puis le sorbet au chocolat très noir avec des figue rôties à la cannelle. C'était bien! (et j'en connais à qui ça plairait aussi!)


Le Fooding aussi aime bien et le site du Youpala donne une petite idée de l'endroit.

20 Comments:

Blogger Vanessa said...

Toujours des billets très charmants - merci de nous avoir raconté ton weekend. Tes mots m'émeuvent et j'ai l'impression que tu savoures chaque moment. Ces assiettes sont si belles et j'ai envie de ces yaourts, de longues promenades d'automne et des films de Rohmer (eh, oui, je n'ai jamais vu un de ses films mais en venant ici, je me suis dit qu'il est bien temps!).

30 septembre, 2009 06:46  
Blogger Gracianne said...

Un dejeuner qui sent a la fois les rivieres, la mer et Rome la nuit...tu as le don de nous faire rever de gourmandise.

30 septembre, 2009 08:37  
Anonymous Mamzelle Gwen said...

Il est sur ma petite liste depuis que j'avais JM Baudic dans un reportage sur Canal+. Sa façon de cuisiner "sans filet" me tente beaucoup.
Je me laisserais bien tenter aussi par un cours de cuisine chez lui...

30 septembre, 2009 10:55  
Blogger Mingoumango (La Mangue) said...

... que des choses pas commerciales

Ca donne envie de retourner en Bretagne :-)

30 septembre, 2009 12:38  
Anonymous Véro said...

Vite , vite mon agenda, ce resto à l'air top, encore merci pour tes adresses valeur sur au fait, je suis allée chez Madame Durand gouter ces chocolats, et c'était fabuleux, merci encore Patoumi

30 septembre, 2009 20:01  
Blogger betterave.urbaine said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

30 septembre, 2009 20:17  
Blogger betterave.urbaine said...

Youpala, c'est un curieux nom pour un bistrot qui a l'air si bon.
Mais surtout, quelle est cette infidélité ? Alain aurait-il supplanté, ne serait-ce que provisoirement, Vincent ?

(allez j'avoue que moi aussi, je l'aime bien, même si je le trouve moins charmant)

30 septembre, 2009 20:18  
Blogger Heloquent said...

Je crois que ce resto bistrot est très bien noté au Gault et Millau. Ton billet donne un folle envie d'aller faire un tour de Youpala. Drôle de nom pas très engageant qui me fait penser à l'engin infernal qui ravage les intérieurs avec des pilotes en couche déchaînés !
Comment fais-tu car il semble que chacune de tes journées soit extraordinaire et magique, c'en est presque complexant !!

30 septembre, 2009 21:48  
Blogger ulije said...

C'est vraiment très beau je ne sais pas si j'aurai osé manger!!! Je ne sais pas ce qui fait le plus rêver le bistrot en lui même ou ta description...

01 octobre, 2009 11:00  
Blogger the_young_dude said...

cette petite assiette pleine de petites choses.. tout à l'air croustillant à souhait... après la tortilla moche que j'ai mangé pour dîner, argh, je me meurs !

01 octobre, 2009 23:27  
Blogger patoumi said...

Vanessa: Ma nuit chez Maud, c'est mon préféré!
Gracianne: tu sais comme moi comment c'est Rome la nuit je crois...
Mamzelle Gwen: en plus il est vraiment gentil (j'ai acheté le livre et, bien que je ne sois pas adepte de ce principe, il a mis un gentil mot sur la page de garde...)
Véro: en semaine, à midi, c'est vraiment interessant, là c'était dimanche et donc menu garstronomique, je ne regrette pas! (il ya avait cinq desserts...)
Mingou: c'est quand tu veux, tu le sais!
Betterave: ah non non, c'est Vincent que je préfère mais c'est vrai que j'aime aussi beaucoup Souchon et surtout les vieilles chansons (L'amour en fuite, On se cache des choses, La beauté d'Ava Gardner) et là , j'aimais bien l'idée que c'est une cuisine pas commerciale et vraiment l'idée que je me fais de ce qu'on peut manger dans les endroits étoilés
Heloquent: il y a aussi des jour hris où je suis vraiment mal parce que je me tracasse pour les patients de l'hôpital, je me suis disputée au téléphone avec ma soeur, je me trouve grosse et tout ça et tout ça... Mais, contrairement à ce que je croyais, je trouve la vie plus agréable et interessante aujourd'hui que quand j'avais dix-sept ans...
Ulije: j'ai admiré les assiettes avant de porter le moindre coup de fourchette mais c'était tellement bon que je n'ai pas longtemps hésité!
Pia: alors il faut savoir que moi, je n'ai jamais mangé de tortilla de ma vie, ouh la honte!

02 octobre, 2009 15:15  
Blogger Gracianne said...

Bon alors, je te ferai une tortilla un de ces jours.

Rome la nuit, c'est doux et chaud a la fois. C'est le t-shirt dans lequel tu n'as meme pas froid. C'est le bruit des motorini et le parfum des pizze sur le Campo dei Fiori. Les rues sombre aux paves inegaux du Trastevere, pour rentrer apres un dernier verre a la birreria. Le Tibre qui coule tout noir sous le Ponte Sisto. Les monuments qui sortent de l'ombre au tournant du dedale de ruelles, les chats qui trainent et l'amoureux qui te prend la main. Les fontaines eclairees de l'interieur, chaque goutte d'eau entrainant des reflets sur les murs alentours. La Fontana di Trevi comme dans un film. Marcello!
Une ville de clair-obscur, surement la plus belle ville du monde.

02 octobre, 2009 16:18  
Blogger Marmitedecathy said...

Depuisle temps que j'en rêve d'aller là-bas, je t'envie d'y être allé, je suis sure que j'adorerais

03 octobre, 2009 17:39  
Anonymous rennette said...

juste comme cela...; on parle de delerm pere et fils dans le ELLE de cette semaine... (deux pages) !!

04 octobre, 2009 00:19  
Blogger patoumi said...

Gracianne: une tortilla pendant qu'elles seront à la piscine alors?^^
Cathy: sûre que ça te plairait! Peut-être l'occasion aussi de revenir à Rennes?
Rennette: pour diverses raisons, je refuse désormais de lire Elle mais bon là quand même...

04 octobre, 2009 12:11  
Anonymous rennette said...

patoumi, j'ai terminé mon Elle je peux le déposer dans ta boite aux lettre si tu veux...

04 octobre, 2009 12:40  
Blogger patoumi said...

Rennette, je veux pas avoir l'air d'insister mais peut-être qu'on pourrait se voir, je vous apporterai des cookies en échange du Elle... (et en plus ma boîte aux lettres est dans le hall de l'immeuble et il faut sonner à l'interphone donc je serais tentée de vous faire monter -il y a un ascenseur, c'est au troisième)

04 octobre, 2009 13:02  
Blogger Gracianne said...

Ca me parait une excellente alternative à la piscine.

04 octobre, 2009 16:42  
Blogger Mingoumango (La Mangue) said...

Je proteste !
La tortilla APRES et pas pendant la piscine !

05 octobre, 2009 04:03  
Blogger Gracianne said...

On vous en mettra un peu de cote.

05 octobre, 2009 10:54  

Enregistrer un commentaire

<< Home