lundi 31 août 2009

Trois jours en été -les cookies parfaits de Mingou-

Pendant trois jours, avec une fille qui portait des Converse stambouliotes et une autre des Kickers qui imitaient un agréable bruit de sabot à chacun de ses pas, des questions existentielles furent soulevées.
Comment suppporter de voir un beurre flambant neuf être creusé par un couteau (aussi joli soit-il) quand on a l'habitude de le couper en lamelles pour les tartines?
Un bol japonais est-il vraiment indispensable?
Faut-il croire la serveuse de la crêperie qui dit que les meilleurs kouign-amanns sont là-bas en face après le porche?
En entrée, vaut-il mieux désirer le tartare de thon à la sauce sucrée et pimentée ou le tofu frit à la sauce aux agrumes?
Est-ce-que le rich english cake du Thé au fourneau est vraiment riche?
Ce collier peut-il rester dans ce magasin?
Que faire avec des billets trouvés sur le trottoir? (Réponse facilitée par le fait que le dit trottoir soit celui qui mène à la Galerie d'Oz. Les Rennaises comprendront. Les autres imagineront un endroit avec, au milieu des sacs Robert le Héros et des lampes de Noguchi, des moules Konstantin Slawinski.)
Vous voulez un autre thé?
Pourquoi n'ai-je pas apporté mon maillot de bain?
Tu as lu le texte de cette fille qui rappelle étrangement le tien? (ouh!)
A quelle heure on prend le bateau?
Où vais-je accrocher cette jolie guirlande lumineuse?
Vous trouvez ça bien d'avoir une MAP?
Qu'est-ce que tu as pensé de Scènes de la vie conjugale?
Quelle est la chose la plus étrange que vous ayez mangé?
Tu crois que G. pourrait nous faire du flan pâtissier?
A quoi il ressemble Grand Chef?
Elles sont arrivées avec des bouteilles, des livres, de la Praluline, du choco, du thé, des cadeaux faits maison, leur gentillesse, leur sourire et leur bonne humeur.
Si vous en doutiez encore, elles sont vraiment chouettes. Et chics.
Et à trois heures du matin, sur le clic-clac de mon bureau, elles ont encore de la conversation.
Et le matin, pour le petit-déjeuner, j'ai adoré sortir en douce pour chercher des framboises, des myrtilles, du pain frais, du Neufchâtel pour rappeler des vacances en Normandie (mon seul regret sera de ne leur avoir rien préparé -timidité et paresse conjuguées-, la prochaine fois, promis, je vous fais le sandwich de ma maman).
Parfois on voudrait que Paris et Strasbourg soient de l'autre côté de la rue. Merci d'être venues.

Merci Pauline pour la photo!

Je peux vous dire qu'après des jours comme ceux-là, on n'a pas du tout du tout envie d'aller au travail (je précise que j'adore mon métier mais en ce moment je suis dans un service qui n'est pas vraiment pour la régularisation des sans-papiers, si vous voyez ce que je veux dire) alors ce soir, pour se consoler et avoir quelque chose à grignoter avec du lait froid, j'ai fait les cookies de Mingou dont G. a dit: "Ce sont les meilleurs cookies que j'ai jamais mangés!". Ils sont chewy, pas gras, atrocement addictifs. Tout comme ma chanson préférée en anglais que j'écoute en boucle pour me sevrer puisqu'elles ont aussi demandé "Ton blog, il est sponsorisé par Vincent Delerm?"


Les cookies parfaits de Mingou
Pour 20 cookies
-60g de beurre mou
-50g de purée d'amandes blanches
-130g de sucre blond
-1 oeuf
-2cc de vanille liquide
-150g de farine
-1/4cc de bicarbonate de soude
-160g de chocolat concassé (je ne suis pas fan des noix de quelles qu'elles soient, j'ai trouvé la version tout choco délicieuse).

Mélanger le beurre et la purée d'amandes.
Ajouter le sucre, l'oeuf, la vanille, la farine, le bicar, en mélangeant énergiquement entre chaque ingrédient.
Finir par le chocolat, mélanger pour que la pâte soit bien homogène.
Répartir sur une tôle recouverte de papier sulfurisée des boules de pâte prélevées à l'aide de deux cuillères à café et faire cuire à peine dix minutes dans un four préchauffé à 180°.

Il parait qu'ils se conservent cinq jours mais comme il n'en reste plus que la moitié trois heures après, ce délai va être difficile à tester. Va-t-il en rester pour le soir où l'on ira voir le nouveau Christophe Honoré? Et pour le film du réalisateur dont j'admire le grand âge? Deux évènements cruciaux de la semaine!

46 Comments:

Blogger Mingoumango (La Mangue) said...

C'est pas possible. Tu ne sais pas à quel point j'adore cette chanson (qui n'est peut-être pas ma préférée en anglais, mais tout de même...)
(la raison pour laquelle je commente à cette heure indue, c'est que j'ai été réveillée par un moustique - qui m'a eue, forcément - et que j'attends de l'exterminer avant de me recoucher... ma nuit est foutue)

Que dire, sinon que c'était super ?

01 septembre, 2009 02:35  
Blogger pasc said...

"if heaven doesn't exist, what will we have missed? This life is the best we've ever had!"
Que dire de cette chanson sublime? C'était la chanson jouée à l'église pour mon mariage, et même avant je la trouvais déja si belle...
Belle émotion ce matin, en vous lisant, voilà qui ne manquera pas de placer ma rentrée sous de bons auspices! Merci!

01 septembre, 2009 07:33  
Blogger Vanessa said...

Je n'avais jamais douté que vous êtes toutes les trois de très chics filles! C'est vraiment chouette ce billet et j'adore ces questions existentielles. Un seul regret: que Berlin aussi se trouve pas de l'autre côté de la rue. Pourtant, je compte bien venir en France fin décembre. Quant à cette chanson, c'est une de mes préférées.

01 septembre, 2009 08:13  
Anonymous Tiuscha said...

Testés avec bonheur aussi ces cookies, même si j'ai été tentée de remplacer tout le beurre (ce que je ferai sans doute...)

01 septembre, 2009 08:16  
Blogger Gracianne said...

Completement d'accord avec toi pour le beurre - c'est insupportable :)
Quant aux cookies de la Mangue, ce sont les meilleurs que j'ai jamais testes, je les ai adoptes aussi, tout chocolat. J'en ai essaye pas mal de recettes, mais mon garcon a un gout tres sur, ce sont ceux la qu'il reclame.
Rennes avait l'air d'etre un joyeux carrefour cet ete.

01 septembre, 2009 10:57  
Anonymous I. said...

Alors c'est à cause de ces chouettes et chic filles que je me suis bêtement inquiétée ? Je suis définitivement rassurée (bien qu'un peu jalouse de cette virée entre copines qui a l'air d'avoir été si réjouissante). A jeudi.

01 septembre, 2009 11:27  
Anonymous I. said...

Au fait: au Mizuna, il ne faut pas hésiter, on peut toujours commander le Age dashi tofu les yeux fermés ;-).

01 septembre, 2009 11:29  
Blogger Mingoumango (La Mangue) said...

Gracianne : En fait, c'est moi la psychorigide du beurre :-)

01 septembre, 2009 12:23  
Blogger Gracianne said...

Ben, on a au moins une obsession en commun :)

01 septembre, 2009 13:26  
Blogger les chéchés said...

je comprends le psychorigisme du beurre...
hâte de voir les gâteaux trop jolis sortir de ton four et des moules -plus ou moins gourmands, pour imaginer ce que je goûterai en rentrant du ciné.
du courage pour la reprise, les souvenirs aux parfums de thés, de framboises et de tartines au miel portent les jours moins drôles (et la guirlande lumineuse...)

01 septembre, 2009 14:30  
Blogger ulije said...

Coucou! Je me languis d'avoir 5 minutes pour essayer cette recette!

01 septembre, 2009 14:34  
Blogger patoumi said...

La psychorigide du beurre :-): mais tu n'achètes pas ces trucs à brancher qui éloignent les moustiques? Et c'est quoi ta chanson préférée en anglais?
Pasc: alors bonne rentrée!
Vanessa: alors on a pensé à une grande fête, avec tous les bloggueurs qu'on aime bien. D'ici à ce qu'elle soit organisée, n'hésite pas à faire signe en décembre
Tiuscha: oh, c'est tellement bon avec la purée d'amandes...
Gracianne: ouais, c'est moi la folle qui creuse le beurre! Enfin, ça dépend des fois.
I.: ben en fait, toute la tablée a choisi le thon, très bon. A jeudi!
Les chéchés: j'espère vous voir aussi un jour!
ulije: ils sont vraiment extra!

01 septembre, 2009 15:07  
Anonymous noé said...

eh eh la copiteuse a bloqué le lien...
la vilaine

01 septembre, 2009 15:39  
Blogger patoumi said...

Noe: ah mais oui, j'avais pas vu! C'est mal!
Bon c'est n'importe quoi là, il faut que j'aille travailler!

01 septembre, 2009 15:59  
Blogger the_young_dude said...

Tout cela fait bien envie.. ce qui est drôle aussi, c'est qu'il a fait beau toute la semaine, et là boum, il pleut, juste parce que c'est la rentrée. Et juste comme ça, ces cookies semblent vraiment de circonstance!

01 septembre, 2009 16:24  
Blogger anne-cécile said...

Alors ça veut dire que si je veux être invitée à la grande fête, je dois faire un blog et que vous m'aimiez bien... Bon, j'y réfléchis. :)

01 septembre, 2009 16:43  
Blogger les chéchés said...

j'espère très fort aussi!

01 septembre, 2009 17:38  
Anonymous elsia said...

Ah, mais Strasbourg est à portée de train, et il y a du rab' de place pour les gens charmants, ne vous en faîtes pas ! On accueille les groupes ! Et si les recettes et la cuisine ne sont pas toujours mon rayons, j'offre la visite guidée en terre d'illustration !

01 septembre, 2009 21:47  
Anonymous rose said...

Eh, du neufchâtel en coeur ! délicieux et si normand !

01 septembre, 2009 23:17  
Blogger Grégoire said...

J'avais pas vu le titre du livre. C'est drôle, je l'ai téléchargé en pdf il y quatre jours pour me faire une idée dessus. La chanson, c'est une de mes toutes préférées. Le 6 août, j'en avais parlé... ;)
Et le lait froid : évidemment. Mmm il est trop tard pour descendre à la cuisine, je meurs d'envie de boire du lait froid maintenant.

02 septembre, 2009 00:06  
Blogger patoumi said...

Pia: en fait je crois que ces cookies s'adaptent à toutes les conditions météorologiques.
Anne-Cécile: je crois que toute personne gentille aimant les cheesecakes, le chocolat et les sandwiches club (en étant de gauche. Il faudra que je leur demande mais je pense que c'est le seul critère indispensable) sera la bienvenue.
Elsia: j'espère aller à Strasbourg en hiver!
Rose: très bon avec de la confiture!
Grégoire: je vais me repencher sur le 6 août

02 septembre, 2009 14:23  
Anonymous loukoum°°° said...

Ce billet est si joli que j'ai peur que le miens (en cours...) paraisse bien terne à côté... Il me replonge avec sourire au milieu de ces trois chouettes journées... Le cake de madame durand était délicieux, le collier a très bien fait de sortir un peu du magasin (il ne m'a apporté que des compliments!)
Il ne reste plus qu'à étrenner le moule gracieusement offert par ce(te) inconnu(e)

Merci!

En tous cas, si l'envie vous en prend, l'une comme l'autre ou l'une avec l'autre, de partir vers l'est, vous n'êtes pas obligé d'attendre l'hiver (bien au contraire!)
(et puis si tu fais du chantage au sandwich de ta maman, on est capable de reprendre le train rapidement!^^)

02 septembre, 2009 14:38  
Blogger Grégoire said...

Haha le 14 août aussi, d'ailleurs.

02 septembre, 2009 17:50  
Blogger Vanessa said...

Oh, une grande fête me plairait bien pour faire la connaissance de tout le monde! Ma visite sera après Noël; probablement j'arriverai à Paris le 28 mais je te tiens au courant.

02 septembre, 2009 21:43  
Blogger patoumi said...

Loukoum°°°: le collier t'allait vraiment bien! La maison était toute vide quand je suis rentrée de la gare...
J'ai hâte de te lire, et encore plus de vous revoir à Strasbourg!
Grégoire: ah. Là quand même j'ai honte.
Vanessa: ce serait avec plaisir!

03 septembre, 2009 00:35  
Anonymous nat@cha said...

Les gros morceaux de chocolat, c'est fondamental pour un bon cookie ;-)
Grâce à tes mots, on vous imagine bien toutes les 3 dans Rennes et on attend déjà des retrouvailles ... à Paris, à Strasbourg ;-)

03 septembre, 2009 07:16  
Anonymous Camille said...

Michel & les cookies de la Mangue, on ne peut rien imaginer de plus chic (et plus chouette).
Alors, le Christophe Honoré, il est comment ? J'hésite à aller le voir juste parce qu'on en parle beaucoup trop (idem pour le Jacques Audiard, qui n'a pas l'air très gai en plus).
et qu'est ce que vous pensez de la MAP, alors ?

03 septembre, 2009 09:10  
Blogger Mingoumango (La Mangue) said...

Patoumi : (non, je n'utilise pas ces anti-moustiques qu'on branche, je n'aime pas ça...) Ma chanson préférée en anglais ? Tu me poses une colle, il y en a tellement...
Consequence (The Notwist), There is a light that never goes out (The Smiths), Bessie Smith, Wild tigers I have known (Emily Jane White), All is full of love, Pagan poetry (Björk), To be gone (Anna Ternheim)...

Sinon, mes bols japonais sont très contents d'avoir de nouveaux copains.

Et pour répondre à Camille : la MAP, c'est très bien pour les handicapées du pétrissage comme moi :-) Et mon poulet recommande le Audiard (qui est un poil trop violent pour moi)...

04 septembre, 2009 09:53  
Blogger Mingoumango (La Mangue) said...

La reprise de There is a light... par Neil Hannon est très très bien aussi (sa voix me rend folle).

04 septembre, 2009 09:56  
Blogger patoumi said...

Nat@cha: ah mais moi aussi j'attends avec impatience Paris et Strasbourg!
Camille: alors en fait elles ont l'air de dire que quand même pour les brioches, ça peut servir.
Mingou: sa voix me rend extatique aussi, j'adore Booklovers à cause de cette voix qui dit des noms d'écrivains. Comme il commence à faire pas très beau et froid, j'espère que les moustiques vont te laisser tranquille!

04 septembre, 2009 11:56  
Anonymous Camille said...

Mingou, la dernière fois que j'ai fait une pâte à pizza, j'ai eu mal au poignet pendant une semaine (bon, j'ai pétri une demi-heure, et la pâte était parfaite). Donc j'adhère au club des pétrisseuses nulles. J'irai voir Audiard pour me faire une idée.

04 septembre, 2009 14:44  
Blogger dada said...

En effet absolument existelles ces questions! Très belles paroles cetet cahnson et en plus tu nous proposes des cookies parfaits!

04 septembre, 2009 19:55  
Anonymous loukoum°°° said...

Ce qu'il y a de chouette ici, en plus des billets de patoumi c'est qu'on peut venir régulièrement converser avec ses ami(e)s dans les commentaires comme si on était au salon de thé... Et ça c'est quand même très fort :)

05 septembre, 2009 20:38  
Blogger patoumi said...

Camille: alors le Audiard?
Dada: tellementparfaits que je les ai déjà refaits!
Loukoum°°°: bah oui, c'est chouette, pas la peine alors que je crée une page facebook pour qu'on puisse discuter?:-)

07 septembre, 2009 16:44  
Blogger anne-cécile said...

Bon, j'aime le cheesecake, le chocolat, les sandwiches-club mais je ne suis pas certaine de comprendre la parenthèse ; y a un rapport avec la cuisine?? :)
En attendant, je note les noms disséminés dans ce salon pour enrichir mon panorama musical et cinématographique...

07 septembre, 2009 17:40  
Blogger Gwen said...

J'ai croisé Neil Hannon dans la rue un jour férié à Lille. Il n'avait pas dû dormir les cheveux mouillés parce qu'il était très mal coiffé !!!
Comme je n'ai pas le sens de l'à propos, je ne lui ai pas dit "Neil, t'en souvient-il, tu disais savoir faire la cour !"... et peut-être que c'était tant mieux : j'ai lu, ensuite, que le duo avec Valérie Lemercier n'était pas ce qu'il préférait de son répertoire !

08 septembre, 2009 15:45  
Anonymous Mamzelle Gwen said...

Mais tu es toujours sur Rennes ??? La dernière fois que je suis passée (ok, çà fait un bail :-/), tu devais partir non ? En tout cas, çà fait plaisir, ces jolies rencontres en Bretonnie :)

09 septembre, 2009 19:17  
Blogger La Rimule said...

Je confirme, le rich english cake du "Thé au fourneau" est vraiment riche ! je le sais car j'y vais souvent ! :)

09 septembre, 2009 22:30  
Anonymous Camille said...

ben, en fait, je me fais une petite rétrospective Lubitsch avec mon frère. J'ai plus envie de rigoler et de chanter, je n'arrive pas à trouver de motivation pour voir un film pas drôle.

09 septembre, 2009 23:45  
Blogger julie said...

Et moi qui pensais être la seule psychorigide du beurre ! La normalité ne serait-elle qu'une question de communication ?

10 septembre, 2009 00:09  
Blogger patoumi said...

Anne-Cécile: c'est par rapport aux convictions politiques... mais je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de gens pas de gauche dans ceux qui me lisent...
Gwen: mais c'est bien aussi quand on est décoiffé, non? Le duo avec Lemercier n'est pas mon préféré en fait.
Mamzelle Gwen: mais oui, ouf, je suis toujours à Rennes
La Rimule: alors peut-être on s'y croisera...
Camille: à dire vrai je pense que Lubitsch vaut mieux qu'Audiard mais c'est comme pour le beurre, chacun ses préférences
Julie: rassure-toi, je crois que nous sommes nombreux dans ce cas!

10 septembre, 2009 15:43  
Blogger anne-cécile said...

c'est bien ce que j'avais compris :)

14 septembre, 2009 16:14  
Anonymous Grand Chef said...

Ouah alors là, quelle émotion, j'étais presque là, quoi!
Je vous ferais bien voir à quoi je ressemble en vrai en échange de la révélation des diverses conjectures dont j'ai fait l'objet... enfin tout dépend du point de vue où l'on se place.

En tout cas, c'est révélateur, je trouve les filles en kickers et en converse vachement sympa. Et puis je note pour le sandwich de ta maman, vu que Grand Chef, le seul, l'unique, sera de la partie la prochaine fois avec mes super réponses justes au questionnaire! ;o)

(je regrettais de plus être en France pour aller voir le dernier C. Honoré, tu m'as rassuré, mais un peu attristé quand même)

16 septembre, 2009 18:09  
Blogger patoumi said...

Cher Grand Chef, tu fus à l'honneur de pas mal de conversations (et en fait grâce à Mingou notre agent secret, on sait à quoi tu ressembles^^)

17 septembre, 2009 20:09  
Anonymous Ellen said...

Je suis une Rennaise, et en lisant ton billet, je me suis rendue compte que le terme " Gallerie d'Oz " ne me disait absolument rien. C'est grave ? Parce que là il va falloir m'éclairer =s

laroufa@hotmail.com

25 décembre, 2009 11:23  
Blogger (les chéchés) said...

une pensée patoumiesque... ils sortent du four en sentent terriblement bon. même sans cinéma... mais seront grignotés avec des amis chers...
des bises patoumi!

14 janvier, 2012 17:07  

Enregistrer un commentaire

<< Home