mardi 1 janvier 2008

La mousse au chocolat des Barbies qui s'ignorent

Parfois en vacances, on fait des choses très étranges.
On découvre le plaisir simple de manger des petits pains au lait grillés généreusement tartinés de beurre salé et de nutella au milieu de la nuit, confortablement installés dans un lit qui ne nous appartient pas (mais on a bien fait attention de ne pas faire de miettes et on a consciencieusement fait le ménage avant de quitter l'appartement qui ne nous appartenait pas).
On fait d'interminables parties de Trivial Pursuit contre deux personnes obsessionnelles qui veulent votre peau depuis que vous les avez ruinées, l'air de rien, lors d'une partie de Monopoly (la première que vous gagnez de toute votre existence, difficile d'avoir la victoire discrète; surtout que les adversaires étaient coriaces et n'ont jamais cédé à vos supplications d'échanges de propriétés, bien que vous ayez avec eux des liens très forts). J'ai remporté humblement cette partie de Trivial.
On va déjeuner au Délicabar, quelle idée saugrenue. Serveurs qui font la tête comme s'ils avaient raté leur premier foie gras maison, soupe à peine tiède et insipide, incursion de Sébastien Gaudard himself qui n'a pas de quoi être fier si l'on en croit le chocolat qui accompagne le café et que G. a tout simplement recraché (avec classe) tellement le goût était désagréable. Dommage. Il vaut mieux aller grignoter un délicat sandwich chez Cojean (où la soupe petit pois et wasabi était volupteuse et bien chaude).
On accepte de faire la queue pour déjeuner à Rose Bakery un dimanche après être allé à la halle Saint Pierre rêver devant les petits personnages de Yolande Fièvre, que la cohabitation verticale, bien qu'elle soit étroite, empêche tout de même de se regarder dans les yeux.
Alors il faut bien admettre qu'à Rose Bakery, ils savent super bien faire la cuisine.
On erre dans les allées du Père Lachaise par un froid sibérien. On met longtemps à se remettre de l'instant de recueillement devant la tombe de Frédéric Chopin, qui croule sous les fleurs fraîches et devant laquelle les gens s'arrêtent, se taisent, et j'aime imaginer qu'ils ont en tête certains Nocturnes. Etre vivant et mort à la fois.
On peut commencer une journée en allant voir au Musée d'Art moderne les personnages étranges, terrifiants et familiers à la fois dessinés par Alfred Kubin dont l'esprit tourmenté nous confronte à nos propres démons, et puis finir la journée en sautillant de ravissement et d'excitation à la Cité de l'architecture devant l'exposition consacrée à la villa imaginaire de Mademoiselle B., qui n'est autre que la fine poupée blonde à la poitrine opulente qui ne quitte jamais ses talons et dont la beauté lisse retrouve grâce à nos yeux lors de la découverte de sa villa pensée par neuf femmes architectes, mêlant jardin secret, boudoir multi fonctions pour à la fois accueillir le psy et le coach particulier, salle de réception en rouge et noir où les invités, perchés sur les louches d'un "manège-à manger" attendent en contemplant le vide, l'ascension de la table chargée de victuailles et tout plein d'autres fantaisies séduisantes et colorées. L'accès à la pièce principale de l'exposition se fait par un couloir très gourmand qui s'achève sur une table de banquet hypnotisante et une photo qui retrace la composition d'un banana cake barbiesque que j'aurais bien emporté sous le bras. Autant dire que les petites filles qui se rendent à l'expo ne s'en remettent pas. A mon grand désespoir, je n'ai jamais eu de poupée Barbie et par réaction, je la trouvais terriblement lisse d'ennui et de futilité mais l'expo est vraiment chouette.



En parfaite adéquation avec l'univers gourmand, moelleux et sucré (bien que sans bourrelets) de Mademoiselle B., une mousse au chocolat concoctée par Nigella pour son dernier livre, source inépuisable d'idées pour les repas de tous les jours avec toujours de très jolies photos et des petits textes d'introduction vifs et inspirés (enfin, je trouve). La mousse en question, qu'elle appelle Instant chocolate mousse est sensée couper court à l'attente habituelle qui sépare le moment de sa confection à celui de sa dégustation et peut se déguster à peine refroidie mais, comme je suis un peu timorée, je l'ai quand même préparée une demie journée à l'avance et nous l'avons goûtée bien froide. Barbie, elle-même s'en serait léchée les babines (attention à ton gloss, mademoiselle B.!)
Faire fondre des marshmallows dans du chocolat a quelque chose d'intensément jouissif que j'aurais du mal à expliquer, c'est agréable comme d'aller visiter l'Enfer de la BNF, entre amoureux en goguette et vieux messieurs très bien comme il faut regardant les films porno des années 20 avec un certain émoi.


La mousse au chocolat et aux marshmallows de Nigella (oui eva, j'ai osé finalement!)
Pour deux à trois personnes

-125g de chocolat à pâtisser
-25g de beurre (ici salé)
J'ai utilisé du Nestlé kraft clair et du beurre salé, la mousse avait un petit goût de caramel au beurre salé très addictif, mais la prochaine fois, j'essaierai avec du chocolat à 70% qui devrait donner un goût plus "adulte" à tout ça. Barbie est quand même très femme.
-70g de marshmallows grossièrement coupés en deux
-30mL d'eau bouillante
-145g de crème fraîche bien froide

Faire fondre dans une casserole à feu doux le chocolat, le beurre, les marshmallows et l'eau bouillante.
Ne jamais arrêter de remuer. Retirer du feu quand le mélange est complètement fondu et homogène.
Pendant que le mélange chocolaté refroidit, monter la crème en chantilly.
Incorporer délicatement le chcolat à la crème.
Répartir la mousse dans les verres que vous aurez choisis.
Laisser au refrigérateur jusqu'à dégustation.


Bonne année à tous, que 2008 soit pleine de rêves éveillés!

38 Comments:

Blogger lena sous le figuier said...

Se promener à tes côtés a quelque chose de féerique, c'est un joli rêve éveillé...
Très bonne année pleine de douceurs, de bonheurs petits et grands, de réussites aussi
Bises

01 janvier, 2008 18:47  
Blogger Philo said...

Originale cette mousse !
meilleurs voeux pour 2008

01 janvier, 2008 19:16  
Blogger Elvira said...

Bonne et heureuse année 2008! :-)

01 janvier, 2008 19:19  
Anonymous eva said...

Je vais aller voir Mademoiselle B, c'est décidé ... Peut-être que cela me montera aussi à la tête et que je me lancerai dans cette décadente mousse au chocolat !

Je te dis à très vite et te souhaite une merveilleuse année nouvelle,

Géraldine

01 janvier, 2008 19:28  
Anonymous Bebop said...

Bonne et heureuse année 2008 à toi et ta famille!

01 janvier, 2008 20:08  
Blogger Fabienne said...

Tout à fait d'accord avec toi concernant le Délicabar...
Excellente année 2008

01 janvier, 2008 21:38  
Blogger Saperlipopote said...

si je ne me trompe pas tu a eu une Barbie en mousse pour Noêl ? original...
pour le côté adulte, je te conseille le Lindt noir pâtissier, un chocolat de psychopathe !
Plein de bonnes choses à toi et aux tiens pour 2008 !

01 janvier, 2008 21:40  
Anonymous Lisanka said...

Haaa on m'a dit que Rose Bakery, c'était très stalinien, c'est pour ça que j'avais peur d'y aller et pour cause mais me voilà rassurée :-)

Une jolie mousse, un superbe billet qui donne envie de croquer dans la ville et dans la vie à pleines dents!

Je suis une killeuse au Monopoly si tu veux te mesurer à moi!!!!!!


Bisous,

Pour 2008, de la beauté, de la légereté mais pas trop, de la passion, des surprises, des émerveillements, des balbutiements, tendrement,

Lisanka

01 janvier, 2008 22:03  
Blogger Trinidad said...

très bonne année 2008 !

01 janvier, 2008 22:27  
Blogger Marmitedecathy said...

Tout d'abord, petite Patoumi, je te souhaite une belle année 2008 qui t'apporte ce dont tu rêves !
et j'ai quelques petites choses à dire :
- pour Lisanka Rose Bakery a un décor stalinien, même si la cuisine est excellente
- bravo à toi pour ta victoire au trivial mais je comprends les 2 personnes obsessionnells, il n'y a rien de plus désagréable que de se faire batte au Monpoly par quelu'un qui a le culot de triompher ;-)
- tout à fait d'accord avec toi pour le Délicabar, j'ai été très déçue
- il va falloi que j'aille chez Cojean
- moi aussi je garde un souvenir ému de la tombe de Chopin
Je t'embrasse

01 janvier, 2008 23:48  
Blogger stef said...

tu commences bien l'année par un billet mêlant nostalgie, rêves de filles, cuisine presque régressive et vacances.... de quoi me séduire définitivement!
Très bonne année Patoumi!
biz

02 janvier, 2008 09:41  
Anonymous rose said...

Comme j'aimerais pouvoir m'installer dans une louche et regarder défiler autour de moi des gâteaux et des mousses chocomarshmallow ! Barbie se rattrape car quand j'étais petite, elle était meublée un peu rétro... Je vois que l'année commence bien, pleine de douceur et d'émotions. Bises et à bientôt !

02 janvier, 2008 12:14  
Anonymous Anonyme said...

Chère Patoumi,

Je vous souhaite tout d'abord une très bonne année, et je vous remercie pour vos billets, toujours si intéressants et agréables à lire.

Figurez-vous que dimanche dernier je suis aussi allée bruncher chez Rose Bakery. En faisant la queue, je remarquai juste derrière moi un couple qui, me suis-je alors dit, pouvait correspondre à l'auteure de ce blog et à son amoureux. Peut-être que c'est Patoumi et G., ai -je pensé, en n'y croyant pas vraiment.
Imaginez ma surprise en vous lisant ce matin ! Bon, peut-être que c'était vraiment vous, finalement.

Albertine

02 janvier, 2008 12:49  
Blogger patoumi said...

Albertine,
Bonne année à vous!
Question cruciale, à quelle heure y étiez-vous?

02 janvier, 2008 14:17  
Anonymous noémie said...

Cojean est définitivement ma cantine favorite ! Quant à l'expo Barbie, ce sont les recettes que j'ai préférées
Bonne année

02 janvier, 2008 14:27  
Anonymous Anonyme said...

Il était assez tard, autour de 13 h je crois. Le jeune homme avait un appareil photo.

02 janvier, 2008 15:04  
Blogger patoumi said...

Albertine (après j'arrête l'enquête mais il se trouve que je me souviens très bien des deux jeunes filles qui nous précédaient dans la file), ultime question: est-ce que vous avez discuté des petites pies au mincemeat qu'il y avait dans le panier à droite?
Si c'était vous... je ne m'en remets pas!

02 janvier, 2008 15:10  
Anonymous Anonyme said...

Absolument, on a discuté des minces pies (et aussi des mini-christmas puddings), et l'amie avec qui j'étais est japonaise.
Ravie de cette "rencontre" en tout cas. J'adore ce genre de coïncidence.
Au plaisir de vous lire, et encore tous mes voeux les plus mirifiques et délicieux pour la nouvelle année.

Albertine

02 janvier, 2008 15:48  
Anonymous Clelia said...

Apparemment Albertine a eu plus de chance que moi et que son intuition a été juste.
Mais qui sait, au détour des allées du Marché des Lices, on se croisera peut être ? Mais ce qui est sûr, c'est que je continuerai à lire tes chroniques douces et savoureuses...

02 janvier, 2008 16:10  
Blogger patoumi said...

Alors si jamais on se revoit, on se fait signe pour prendre le thé ensemble! (et maintenant, quand je penserai Rose Bakery, je penserai à vous!)
Encore bonne année Albertine, avec plein de bons moments comme celui que vous aviez l'air passer!

02 janvier, 2008 16:12  
Blogger patoumi said...

Clelia, n'hésitez pas à vous manifester au marché des Lices: j'ai un cabas melle Héloïse et G. un cabas bleu avec des petits personnages et des bouteilles de lait (enfin, je crois que c'en est)
et bonne année à vous!

02 janvier, 2008 16:14  
Anonymous bergeou said...

Excellente année à toi, j'adore te lire !

02 janvier, 2008 18:09  
Anonymous Stéphane said...

Chère mademoiselle P., j'ai moi-même grandi dans un univers Barbiesque, et quand on voit ce que ça donne il ne faut pas s'étonner non plus. Il n'empêche que je préférais les "Mon petit poney", qui ont un côté sexy que l'on ne peut nier. Tout ça pour dire que ton lien vers l'enfer de la BNF est corrompu, il se trompe d'expo. J'adore Nigella, je regarde ses émissions à longueur de temps, mais force est de constater qu'elle a du mal à rentrer dans autre chose que des grandes jupes fourreau-qui-dissimule allez savoir pourquoi... (il y a de la crème fraîche dans l'air), et voilà. Enfin, je l'aime bien et ses recettes sont formidables, c'est évident. Et bonne année.

02 janvier, 2008 18:45  
Anonymous Grand Chef said...

Ah ma femme non plus n'avaient pas droit aux barbies et se réjouit de les interdire à Joyeuse* d'ici quelques années...

Alors, moi, si on me croise un jour au marché, j'ai un caddie à carreaux, un sac à dos en velours côtelé, un duffle-coat, une poussette avec une fille en rouge dedans et un petit bonhomme avec un gros bonnet à côté. Et devant, y a une fille mince en gris avec une écharpe à rallonge qui se retourne en râlant pour qu'on aille plus vite.

Bonne année à P., à G. et à tout l'alphabet!
De la joie, de la réussite et de la santé (après tout, les cordonniers sont parfois mal chaussés!)

02 janvier, 2008 19:55  
Anonymous gourmeline said...

Tout d'abord Bonne année Patoumi ! pour compléter les coincidences j'ai fêté la nouvelle année avec quelqu'un qui vous connait de loin toi et G....(une amie interne en psychiatrie à Rennes)
Je voulais te souhaiter plein de bonnes choses pour cette nouvelle année mais surtout de continuer à écrire ces billets que je guette avec tant d'impatience ! A très bientôt

02 janvier, 2008 19:58  
Blogger Flo said...

Très bonne année, et merci pour tous ces billets si joliments tournés, toujours! Bizzz Flo

02 janvier, 2008 20:25  
Blogger Gracianne said...

Etre mort et vivant a la fois, comme tu dis ca bien. J'ai toujours aime me promener au Pere lachaise, surtout en hiver, c'es un endroit tres apaisant.
La "rencontre" avec Albertine est etonnante. Tu vois, on te reconnait sans jamais avoir vu une seule photo de toi :)
J'irais bien visiter l'Enfer aussi.
Bonne annee 2008, tous mes voeux de succes dans tes entreprises, et plein d'amour aussi.

03 janvier, 2008 12:57  
Blogger Stephanie (Philadelphie) said...

Je te re-souhaite une bonne annee, Patoumi.
Je travaillais "autrefois" tout pres d'un "Cojean" et c'etait donc un peu devenu ma cantine... A mon epoque - comme on dit ! - j'aimais beaucoup leurs carottes rapees au jus d'orange, pistaches et cannelle ; leur soupe "amandes et chou-fleur" etait un DELICE et j'aimais aussi beaucoup leurs sandwichs chauds et toastes...
Ah...

03 janvier, 2008 17:22  
Blogger Natalia said...

J'ai été très tentée de faire une incursion chez Rose Bakery en ce début d'année, mais comme Mingoumango m'avait parlé d'un décor un peu froid... J. et moi sommes finalement allés au Loir.
J'ai eu une Barbie, mais va savoir pourquoi, je ne l'aimais pas beaucoup, je crois même que je la martyrisais...
Excellente année 2008, que tes espoirs professionnels et tes rêves personnels se concrétisent !

03 janvier, 2008 17:38  
Blogger Alhya said...

que dire? J'étais une fille à barbie mais ce n'est pas ce qui me parle le plus dans ton billet, bien sûr. Que fais tu de l'eau bouillante, dans ta recette? (peut être n'ai je pas les yeux en face des trous, je me lève à peine, mais je ne vois pas ce qu'elle devient)Bonne et heureuse année, 2008, année de l'accomplissement n'est ce pas?

04 janvier, 2008 08:03  
Anonymous Mika said...

Une excellente année à toi Patoumi!
Et bien égoïstement je dirais : continue à nous régaler de ton inégalable prose mélée de recettes appétissantes et de belles photos!

Bisous

04 janvier, 2008 20:54  
Anonymous Pascale (ivS) said...

Voilà une expo que je n'aurais peut-être pas eu l'idée de visiter, merci pour l'incitation! bonne année à toi!

05 janvier, 2008 11:20  
Blogger Papilles et Pupilles said...

Superbe mousse !

J'étais avec Cathy de la Marmite chez Rose Bakery, je confirme, Stalinien ;)

Bonne année !

05 janvier, 2008 13:44  
Blogger confituremaison said...

Avec Auntie Jo, nous avions failli dejeuner a Rose Bakery, mais nous n'en avons pas eu le temps . Il va falloir que j'attende encore un peu (beaucoup). J'etais le contraire de toi: une vraie fille avec plein de Barbies que j'adorais et j'aurais aime que ma fille soit fan aussi, mais non ;-)
Et Nigella, je ne suis pas fan... le contraire, je te dis! (Cela ne m'empeche pas d'avoir envie d'une mousse!) Mais quand meme, le bo bun, on est bien d'accord! Je crois bien que c'est grace a toi que j'ai choisis ce souvenir: tu as parle de nuoc mam la 1ere, je ne pouvais plus penser a autre chose, c'est toute mon enfance.

Je te souhaite une tres belle annee 2008 :)

09 janvier, 2008 04:22  
Blogger Liliy Gnocchi said...

Très originale, cette mousse au chocolat!
Que 2008 t'apporte bonheurs, réussite et joies partagées!

09 janvier, 2008 17:19  
Anonymous Charline said...

Si je me remets de ma grosse crève, j'irai à cette expo ce week-end, tu m'as donné envie ! Sinon plus tard.
J'ai failli m'acheter le nouveau Nigella de passage à Londres, mais après l'avoir feuilleté, je ne sais pas pourquoi il ne me faisait plus envie, mais tout-de-même craqué sur des petits bouquins de la BBC pas mals du tout! Par contre, je n'avais pas repéré cette mousse au chocolat, je garde la recette dans un coin, merci !

11 janvier, 2008 15:51  
Anonymous lucie béluga said...

je suis une grosse grosse fan de nigella, alors ça devrait fonctionner pour moi aussi, au fait, l'expo a encore lieux?

20 mars, 2008 07:37  
Anonymous lucie béluga said...

Merci de m'avoir répondu^^ mon adresse email est lucie_beluga@hotmail.fr

20 mars, 2008 19:10  

Enregistrer un commentaire

<< Home