lundi 24 décembre 2007

Anticipation intimiste et truffes chocolathé(es)

Alors que les cadeaux pour nos proches ne sont pas encore tous emballés (et certains mêmes restent à acheter... Ce n'est pas par négligence, mais suite à diverses hésitations, ruminations, manque de temps-tation), nous avons, comme il se doit, fêté samedi soir notre noël à deux, une anticipation intimiste du noël en famille qui nous attend. En préparant ensemble un dîner entièrement composé de mets préférés, on se souvient des noëls précédents ainsi célébrés, du poulet rôti et des pâtes au beaufort du tout premier, de la canette rôtie aux fruits (sobrement baptisée "La Daisy"), des homards comme dans Annie Hall, d'un gâteau chocolat blanc et fruits rouges que j'avais massacré... On s'amuse bien.
Alors samedi soir, on a beaucoup ri (effet conjugué de mes plaisanteries toujours très spirituelles et des coupes de champagne) en préparant et en dégustant du concombre farci au crabe et au gingembre mariné (un plat très frais et délicat dont la recette provient -encore!- du dernier livre de Sophie Brissaud, d'énormes langoustines trouvées samedi matin au marché et qui m'ont suppliée jusqu'à l'ultime seconde en frétillant d'angoisse de ne pas les immerger dans la marmite rouge remplie d'eau bouillante (mais dans ces cas-là, je suis sans pitié. Il y en a une, la pauvre, dont seule la tête a d'abord plongé dans la piscine bouillonnante, son pauvre corps a eu un dernier sursaut qui m'a serré le coeur mais bon, c'était son destin de grosse langoustine), et puis une apple pie que notre amie Nigella prétendait être pour deux personnes mais qui bien sûr aurait pû nourrir une petite famille. Je vous en reparlerai.
Et puis dimanche matin, pendant le petit déjeuner, ouverture de paquets colorés et sourires de ravissement sans fin. Et plein de nouveaux livres qu'on peut feuilleter tout le dimanche durant! (en voyant par la fenêtre des tas de gens aller et venir avec de la tartiflette en barquette, des pommes d'amour, des cadeaux de dernière minute, des enfants emmitouflés qui geignent -ou qui n'arrêtent pas de rigoler selon qu'ils ont eu ou non un bonnet de père noël avec des lumières qui clignotent, hum-)
Bien au chaud, en buvant un thé préparé dans une nouvelle théière à la fois japonaise et cheshirienne, on peut préparer quelques truffes parfumées au thé pour sa petite famille qu'on s'apprête à rejoindre lundi (avec des cadeaux emballés, ça va sans dire).


Les truffes chocolathé(es)

J'ai divisé les proportions suivantes par trois pour faire des truffes au thé aux agrumes, au sencha et des natures, enrobées de noix de coco, pour mes parents et ma soeur qui sont particulièrement friands de cette association.

-340g de chocolat
-20cL de crème fleurette
-35g de beurre doux

Pour les truffes au thé aux agrumes, une grosse cuillérée à café de thé idoine (ici du Summer blend Betjeman et Barton, le même que pour la mousse au chocolat) et du cacao pour enrober.
Pour les truffes au sencha, une grosse cuillérée à café de sencha et un mélange de cacao et de thé matcha pour enrober.
Pour les autres, de la noix de coco râpée (que je n'ai pas pensé à légèrement torréfier, argh).

Faire fondre le chocolat au bain marie.
Faire bouillir la crème et y faire infuser, s'il y a lieu, le thé pendant un bon quart d'heure. Filtrer ensuite avec une petite passoire.
Verser la crème sur le chocolat, fouetter énergiquement.
Ajouter le beurre en petits morceaux et lisser le mélange.
Le laisser reposer à température ambiante puis l'oublier au réfrigérateur pendant une nuit.
Le lendemain, former les truffes à l'aide de deux cuillères à café et les enrober de la poudre qui leur va bien.
Faire goûter à son goûteur préféré avant de ranger dans des petites boîtes bien hermétiques.

Joyeux noël à tous, avec une pensée particulière pour ceux qui sont loin de ceux qu'ils aiment, et tout ceux qui, comme la dame agenouillée sur le pavé froid et trempé du marché, le monsieur qui dort dans un demi sac de couchage en bas de la rue et qui a disparu, sont dans l'attente cruelle de jours meilleurs.

17 Comments:

Anonymous Lisanka said...

Un superbe billet. Juste, profite bien des fêtes. Bisous et tendres pensées,
Lisanja

24 décembre, 2007 12:35  
Anonymous Lud. said...

Tout à fait moi, ça. Loin de ceux que j'aime. Je ne suis pas loin de tous... mais de la plupart. Merci pour ces pensées et pour ces douceurs. Joyeux noël à toi aussi :)

24 décembre, 2007 16:06  
Anonymous loukoum°°° said...

ton billet me fait sourire, car non seulement les grands esprits se rencontre mais car en plus, "mes" truffes étaient notre dessert lors de notre repas de noël en tête à tête avec N... où j'ai fini la soirée très gaie aussi, la magie du champagne ici aussi...
Nous avons autant aimé le repas en tête à tête que les préparatifs en cuisine la veille... cuisiner à quatre mains ça ne marche pas avec tout le monde...
Pleins de bisous et très bonnes fêtes à toi!

24 décembre, 2007 17:10  
Blogger Grand Chef said...

Tiens, tu as une soeur?

Moi, à force de tout préparer pour demain (je reçois), je suis déjà flappi et repu. Quelle vie.

Joyeuses fêtes!

24 décembre, 2007 17:46  
Anonymous rennette said...

bon noel Patoumi ! j'espère recevoir le seul cadeau qui me faisait de l'oeil depuis des jours et des jours :également une théiere ! noire avec des feuilles de ginko comme une certaine boite noire que j'ai vu sur un blog bienaimé...

25 décembre, 2007 01:47  
Anonymous Florence said...

Joyeux Noël Patoumi. Je vous souhaite plein de cadeaux aussi délicats que vos billets.

25 décembre, 2007 20:17  
Blogger fanette said...

Très beau billet, et la recette est géniale, car facile à réaliser dans mon tout petit chez moi. J'espère que ton Noël s'est bien passé. Quant à moi, je vais faire des truffes.

26 décembre, 2007 17:47  
Blogger Gracianne said...

Un Noel en amoureux..j'en reve. Ca ne m'est jamais arrive je crois.
Bises et bonnes fetes en famille.

27 décembre, 2007 12:54  
Blogger Natalia said...

Jolies tout plein, ces truffes en t(h)echnicolor. Et toujours aussi agréables à lire, tes billets...

27 décembre, 2007 22:39  
Blogger lena sous le figuier said...

Rassure moi, ça n'existe pas, des personnes se promenant avec une barquette de tartiflette...Sinon je ne sors plus de ma campagne!
Ravissant ton billet, l'anticipation, un délicieux moment qui n'est plus à prendre...

28 décembre, 2007 00:17  
Anonymous clelia said...

Chère Patoumi,
c'est la première fois que j'écris un post sur ton blog, même si ça fait plusieurs mois que je savoure tes billets. Souvent je me dis que je devrais laisser un mot pour te demander tes bonnes adresses à Rennes, puisque j'y habite également. Mais je n'ose pas.
Mais aujourd'hui il m'est arrivé un truc dingue, je sortais de la piscine Saint Georges vers 13h, rêvant à la bonne salade qui m'attendait en guise de déjeuner et je croise un couple au coin de la rue Kléber et de la rue Gambetta, et je me dis "tiens, ca pourrait être Patoumi et G."... ca devait être mon estomac qui criait famine, qui m'a fait faire cette association d'idées....
voilà je tenais à te raconter cette anecdote pour montrer combien ton blog m'inspire !
Je te souhaite de bonnes fêtes !

28 décembre, 2007 16:06  
Blogger patoumi said...

Lisanka: tout pareil pour toi
Lud: c'est très étrange les rapports qu'on a avec les gens pendant noël
Grand Chef: une petite soeur.
Tout ce que j'espère, c'est qu'on aura un compte rendu détaillé du réveillon chez les Ricoré. Bonnes fêtes à vous!
Rennette: j'espère que le père noël vous aura entendu
Florence: mes cadeaux étaient parfaits! ^^
Fanette: j'espère que les truffes t'ont plu! (moi j'aime bien ton blog)
Gracianne: mais nous, on n'avait pas de saumon fumé dans le fumoir d'Helene et Steve...
Léna: oui c'est horrible, ça existe, et même, ça ressemble à du vomi
Clelia: argh, ça ne peut pas être nous parce qu'en ce moment, on n'est pas à Rennes, mais je crois que je vois de quel couple tu veux parler... Et bravo pour aller à la piscine par ce froid! Bonne fêtes à toi (et peut-être à bientôt sur le pavé rennais alors...)

28 décembre, 2007 22:14  
Blogger Grand Chef said...

Je tiens à préciser que le tartare de saumon était délicieux, mais simplement, étant donnée l'ampleur du menu, nous avons choisi de servir de petites portions, et donc il y avait des restes. Mal photographiés. Sinon, ça va? ;o)

29 décembre, 2007 10:15  
Anonymous rose said...

Hello Patoumi, je m'apprête plutôt ce soir à préparer un dîner de "retour chez soi après les fêtes, un peu nostalgique et assez doux", mais je savoure avec un peu de retard ce dîner d'anticipation... J'espère que tu as passé d'excellentes fêtes de Noël !

30 décembre, 2007 18:00  
Anonymous lucie beluga said...

j'ai pas passé noël accompagnée alors ça me touche , ça me donne envie d'aller offrir des truffes à tout le quartier ..

30 décembre, 2007 19:45  
Anonymous eva said...

J'aime ces Noël à deux ... Pas de menus imposés, que des choses que l'on aime !

31 décembre, 2007 12:05  
Anonymous gourmeline said...

joyeux noël et bonne année 2008 !

01 janvier, 2008 15:58  

Enregistrer un commentaire

<< Home