jeudi 22 novembre 2007

Chicken pie for booklovers

Si vous avez déjà offert un coquetier en plastique rose, du produit vaisselle parfumé au gingembre, un tablier fleuri, une écharpe framboise écrasée, des dizaines de carnets, une radio vintage, un abat-jour en forme de moule à charlotte, un seau à glaçons en mélamine laquée noire en forme de poire, un citronnier, une bouillotte recouverte de laine bouillie, un dictionnaire de philosophie, des boîtes de sardines millésimées, des piles de macarons Ladurée, une petite bourse brodée, Gilles Deleuze en dvd, voici quelques petits livres pour le plaisir d'offrir.

Pour la nouvelle amie de votre oncle qui s'est inscrite à des cours du soir d'oenologie


(Petits) plats (di)Vins de Caroline Gomez et Alice Quillet
Pour faire du gâteau au chocolat avec un fond de bouteille ou un délicieux risotto de l'entre deux mers. Photos gaies et colorées qui donnent l'impression d'être en vacances

Pour la copine de votre frère qui fait des études de cinéma et qui essaie toujours de vous moucher en ne s'exprimant qu'avec des répliques de films (hongrois de préférence)


Son mari de Diane Middlebrook
Parce qu'elle se souvient sûrement que Annie Hall et Alvy Singer évoquent Sylvia Plath et qu'elle ne sait pas de qui il s'agit. Ce livre, qui peut paraître agaçant parfois dans son style, raconte la terrible histoire d'amour qui lia Ted Hughes et Sylvia Plath, deux poètes américains qui aimaient le civet de lapin et les aubergines. La jalousie maladive de l'une n'avait d'égale que l'étrangeté et l'ambition de l'autre, le livre se lit d'une traite avec un effroi croissant.

Pour votre amie d'enfance qui ne s'en remet pas de sa rupture


Douleur exquise
de Sophie Calle
Un livre exquis et précieux qui parfois serre le coeur mais donne plein de force pour aider le temps à consoler le chagrin. On a envie de prendre l'appareil photo, et de raconter sa propre histoire.

Pour votre maman qui déplore que le temps passe trop vite


Les années douces
de Hiromi Kawakami
L'histoire de Tsukiko qui croise un soir par hasard son ancien professeur de japonais et se retrouve à l'accompagner à la cueillette des champignons. Léger comme le vent dans les branches de cerisier, délicat comme une pâtisserie japonaise.

Pour votre neveu de trois ans qui voudrait aller au zoo alors que vous ne supportez pas la vue des éléphants en cage


Popov et Samothrace de Janik Coat
Dans ce joli bestiaire, j'ai une préférence pour Poppée la méduse mais Ava le poulpe rose et Josépha la tortue ne sont pas mal non plus.

Pour votre soeur qui fait un mémoire sur la représentation de la jeunesse dans l'oeuvre de Jane Austen


Femmes et filles de Elizabeth Gaskell, la meilleure amie de Charlotte Brönte
Un pavé de 650 pages où l'on suit les aventures de Molly dans la campagne anglaise du dix neuvième siècle entre pique nique, rivalités, mesquinerie et robes de soie.

Pour votre petite cousine qui trouve que Blanche Neige est un peu niaise


Allez raconte une histoire et Allez raconte plein d'histoires de Lewis Trondheim et José Parrondo
Pour découvrir les irrésistibles péripéties de la princesse Kipu qui faillit épouser un marchand de glaces au chariot qui grince mais qui croisa sur sa route le fils de la sorcière. Et ce n'est pas fini! Roue de la fortune, combat de lanceur de caca, boutons et kilos en trop, prince charmant ingrat... J'aime bien les relire quand il n'y a plus de chocolat par exemple.

Pour quelqu'un que vous aimez beaucoup


Alice's adventures under ground
de Lewis Caroll
Une version noir et blanc très classe qui mélange le manuscrit de Caroll et les illustrations tendrement fines et subtilement drôles de Sir John Tenniel.

Pour une fille qui prend chaque matin le métro la mort dans l'âme, le coeur lourd et le visage collé contre la vitre de l'engin, préférant encore être absorbée sans fin par les entrailles du tunnel plutôt que d'aller à son bureau où l'activité à laquelle elle s'emploie est sordide


Jeune fille de Anne Wiazemsky
Pour battre par procuration le pavé de Saint-Germain avec Antoine Gallimard, alors âgé de 18 ans, et faire une rencontre décisive avec Robert Bresson alors que plusieurs membres de votre famille vous trouvent moche et sans intérêt.

Il y a quelques années, j'ai rencontré une fille qui était hôtesse de l'air pendant les vacances scolaires, qui faisait un gâteau au chocolat qu'elle appelait "Le gâteau de Nancy", qui ne se lassait pas de La leçon de piano et qui portait des chaussons autrichiens. Pour mon anniversaire, elle m'avait offert toute une série de petits livres de cuisine. Comme notre amitié a rapidement avorté suite à de quelques incompréhensions mutuelles (dont l'épicentre était un garçon m'a-t-on dit), je peux à présent avouer que les-dits livres sont horriblement moches mais celui sur la cuisine irlandaise, écrit par la mystérieuse et prolixe Anne Wilson, est terriblement fiable: j'ai fait presque toutes les recettes salées et elles sont délicieuses.
Ce soir-là, chicken pie, sur fond de Edward Gorey, dont chaque petit album constitue une très bonne idée de cadeau pour un copain à lunettes et à redingote noire que vos copines surnomment "Le brun ténébreux".


Une chicken pie
Pour deux personnes

La pâte
-200g de farine complète
-140g de beurre demi sel bien froid en petits morceaux
-un peu d'eau glacée

La garniture
-2 blancs de poulet bien élevés coupés en dés
-2 tranches de jambon coupées en lamelles
-1 oignon émincé
-2 poireaux émincés
-1 cuillère à soupe de farine tamisée
-du poivre
-un peu de muscade
-20g de beurre fondu
-125mL de bouillon de volaille
-un peu de crème fraîche
-un jaune d'oeuf battu

Pour la pâte, amalgamer rapidement le beurre et la farine. Ajouter un peu d'eau pour obtenir une pâte que vous pouvez rouler en boule. L'entreposer au réfrigérateur le temps de préparer la garniture.
Mélanger la farine, le poivre et la muscade dans un bol, enrober le poulet de ce mélange et réserver.
Dans un plat un peu profond, mélanger les poireaux, l'oignon, le jambon et le poulet.
Verser le beurre fondu et le bouillon.
Etaler la pâte, prévoir une surface suffisante pour couvrir entièrement le plat et bien faire adhérer les bords de la pie aux bords du plat à l'aide du jaune d'oeuf battu.
Faire un joli dessin si vous voulez sur le dessus (je voulais faire une petite poule avec les chutes de pâte mais je suis aussi manuelle que sportive) mais surtout ménager une petite ouverture pour que la vapeur puisse s'échapper.
Dorer au jaune d'oeuf et faire cuire environ une heure dans un four précchauffé à 180°.
Dix minutes avant la fin de la cuisson, sortir la pie du four et verser dans l'ouverture que vous aviez menagée environ 7,5cL de crème fraîche. Remettre au four pour terminer la cuisson.
Délicieux brûlant avec une salade et une vinaigrette au jus d'orange.

23 Comments:

Anonymous Tiuscha said...

entre le pie et les livres, on ne sait que choisir... La version d'Alice me plait bien.

22 novembre, 2007 21:28  
Anonymous verveinecitron said...

on sent la "bookloveuse" cachée derrière cette belle sélection...

22 novembre, 2007 21:39  
Anonymous eva said...

Le chicken pie me rappelle inmanquablement mes séjours linguistiques en angleterre .... J'adorais ça, sauf quand il était servi avec des baked beans ou des tomato beans !

J'ai envie de dévorer ta sélection !

22 novembre, 2007 22:10  
Blogger Fabienne said...

J'adore ta sélection de livres absolument parfaite ...
Surtout celui avec les répliques en hongrois ... Trop drôle...

22 novembre, 2007 22:35  
Blogger julie said...

Des recommandations très sympa et un chicken pie qui a l'air délicieux!

23 novembre, 2007 08:35  
Anonymous Eleonora said...

Oh mon dieu !! Ma mère a ce livre aussi, et pendant des années elle a fait cette chicken pie (un délice absolu) ! ça fait très très longtemps qu'elle ne l'a pas refaite...
P.S. Tu fais comme moi tu n'offres que des livres... Je suis très tentée par alice au pays des merveilles.

23 novembre, 2007 09:13  
Blogger Flo said...

Un grand merci pour ce petit éventail de livres !!! Et la chicken pie... je note elle me plaît bcp cette recette bizzz

23 novembre, 2007 10:36  
Anonymous Grand Chef said...

Ok alors je choisis Popov et Samothrace pour Joyeuse*, qui est précoce, Femmes et filles et la bouillotte pour ma femme*, qui est frileuse et piqueniquedanslandeanglaiseaudixneuvièmophage, Lewis Trondheim pour Léonard*, ça lui changera de Mark Twain (eh eh), et pour moi, le tablier fleuri, avec le bouquin sur Sylvia Plath dans la poche.

23 novembre, 2007 13:40  
Anonymous Lisanka said...

Comme je suis végétarienne, ça sera une tofu pie à la manière de Patoumi. Je partage la booklovemania patoumiesque!

Bisous bella,

Lisanka

23 novembre, 2007 16:55  
Anonymous Florence said...

Sur mon marché il y a aussi des poulets "bien élevés", parfaits sûrement pour cette recette de pie qui me met l'eau à la bouche.Côté livres "Apprendre à finir" ne m'a pas séduite et laissée très perplexe : sans doute mon esprit trop cartésien!

24 novembre, 2007 13:32  
Anonymous rose said...

des boîtes de sardines millésimées ! mais c'est une excellente idée ! Sinon, pour les livres, tous me font envie : ça fait longtemps que je n'ai pas lu de livre pour enfants, j'adore Sophie Calle, Alice en anglais c'est chic mais je lirais bien aussi Jeune fille. Vivement Noël !

24 novembre, 2007 15:29  
Anonymous loukoum°°° said...

Un abat-jour en forme de moule à charlotte? Oh, que j'aimerai voir ça! :)
Manque de pot, moi je ne peux pas offrir des livres à tout le monde, à quelques exeptions près, ma famille n'est désespérement pas littéraire ^^
Alors les cadeaux, ça reste un casse tête...
Par contre la chicken pie, elle devrait facilement faire l'unanimité!

25 novembre, 2007 00:10  
Blogger Flo Bretzel said...

Merci pour la revue littéraire et la recette. Il est vrai le casse tête des idées de cadeau va commencer!

25 novembre, 2007 16:27  
Blogger Gracianne said...

J'ai deja des sardines millesimee (je les millesime moi-meme) mais pas de liquide vaisselle au gingembre.
Le pie me plait beaucoup, et le petit livre de kawakami aussi.
Au fait, j'ai achete la compil d'interview des inrocks, tu avais raison, c'est passionnant, foisonnant. Ca fait tres bizarre aussi de lire des interviews ecrites il y a 20 ans, et qu'on a peut-etre lues alors - enfin ca c'est une autre histoire, le temps qui passe trop vite, tout ca.

26 novembre, 2007 10:00  
Blogger stef said...

merci de nous faire partager ces livres que je ne connaissais pas. J'aime bien cette idée!!

26 novembre, 2007 16:45  
Blogger misspopote said...

Des encouragements d'une de mes instigatrices... que rêver de plus pour se lancer.
Me voilà revêtue d'une deuxième aile! merci...

26 novembre, 2007 21:19  
Blogger Stephanie said...

Quelle selection ! Bravo pour ton "travail" !
"Douleur exquise" (je te l'ai deja dit), j'ADORE.
Je viens d'ailleurs de lire le "Gotham Handbook" de la meme Sophie Calle ; le livre ou, entre autres, elle "adopte" une cabine telephonique new yorkaise en la decorant, en l'arrangeant et en y mettant des biscuits, un cendrier, des stylos... Elle s'interesse bien sur a la reaction des passants et utilisateurs de cette cabine : c'est toujours drole de constater comme une chose peut etre percue comme geniale par certains (moi, par exemple !) et effrayante (limite "ante-christ" !) par d'autres !
Gros bisous !

26 novembre, 2007 21:42  
Blogger Saperlipopote said...

pages à dévorer, pie à savourer, pas de doute Patoumi tu m'épates !

27 novembre, 2007 19:44  
Anonymous patoo said...

merci pour toutes ces infos ; j'adore cuisiner, mais je pense que j'aime encore plus (si c'est possible) la lecture !!!
amicalement, patoo

29 novembre, 2007 12:58  
Blogger Clairechen said...

Nous partageons la même passion pour les livres....
Si tu trouves un abat-jour en forme de moule à charlotte fait moi signe!!!! ;-)
Excellent ton chicken pie!!! Je n'en ai jamais fait... Il faudrait que je m'y mette!

12 décembre, 2007 10:25  
Anonymous Pascale said...

Quelles belles trouvailles... (que je découvre a posteriori en me baladant délicieusement sur ton blog) et je partage ta curiosité inassouvie pour la mystérieuse Mrs Wilson. Par contre je m'insurge si tu permets ! Mrs Gaskell n'était pas du tout la meilleure amie de Charlotte Brontë, elle ne l'a rencontrée qu'à la toute fin de sa vie et a raconté des tas de salades sur elle dans sa biographie... Ceci dit, ladite biographie a été rééditée par les Editions du Rocher il y a quelques années, avec un appareil critique qui remet quelques points sur quelques i. Je te l'offrirais bien volontiers si j'osais...

02 août, 2008 00:37  
Anonymous elsia said...

Ai fait la pie hier soir, il faisait encore beau. J'ai mangé ma 1ère part brûlante en me disant 'dommage qu'il fasse encore si beau', mon goût par la pluie aussi irrémédiable que les piles de livres rapportées d'un après-midi en librairie, trop de livres, toujours trop de livres. Pas assez.
Ce soir, ai appelé une amie de retour d'Écosse, ciel gris, grande pluie. Bonheur total que la tourte réchauffée, presque pas entamée hier en solitude, avec des petits pois bien chauds dans leur eau.
Je me demande si entre mes piles de livres, ma tisane de thym et ta chicken pie, chère patoumi, je n'aurais pas tout simplement fourni un parfait alibi à la pluie ?

01 septembre, 2009 21:40  
Anonymous Audrey de FLAGRANTS DÉLICES by tambouillefamily said...

j'ai très envie de tester une pie, j'en ai déjà mangé de délicieuses chez des amies !!! ta recette me donne très envie

17 octobre, 2009 17:24  

Enregistrer un commentaire

<< Home